A rebours des propos gouvernementaux, en pleine crise sanitaire, sociale et économique, La Poste externalise des pans entiers d’activité à l’étranger

Fédération FO COM par Postes et Télécommunications - FO COM

© HAMILTON/REA

Communiqué de FO Com

Depuis plusieurs années La Poste externalise des pans entiers de son activité informatique dans des pays offshore, Pologne, Maroc, Inde, Canada.

Ses dirigeants obnubilés par la réduction immédiate des coûts poursuivent leur politique de signatures de contrats en « nearshore » et « offshore ». Peu importe, si sur le moyen et long terme ces opérations se révèlent économiquement contestables et stratégiquement aventureuses.

Un contrat de prestation a été signé en 2019 avec la société ATOS, l’activité est désormais déportée en Inde et au Maroc, d’autres contrats signés en 2020 comportent des activités déportées en Pologne. Cette externalisation est synonyme de pertes d’emplois en France, de pertes de compétences, de dégradation de qualité de service subie par les clients de La Poste mais aussi les postiers utilisateurs de ces systèmes…

Par son action, le groupe La Poste, entreprise à capitaux 100% publics avec comme actionnaires l’État et la Caisse des Dépôts et Consignation, se devrait de participer à l’effort de relance de l’économie française via des relocalisations ou a minima en stoppant ses projets d’externalisation !

Comment l’État compte-t-il donner l’exemple aux entreprises privées s’il n’est pas capable d’impulser sa propre politique au sein du groupe public ?

Force Ouvrière a interpellé le Directeur des Systèmes d’informations de La Poste en avril 2019 et le P-DG de La Poste en mai 2020 sans obtenir de réponse à la question posée. Le 28 août dernier un courrier a été adressé au ministre de l’Économie…

Force Ouvrière dénonce l’absence de cohérence entre la stratégie économique de La Poste et sa politique affichée en matière de responsabilité sociale et environnementale.

Le gouvernement va-t-il laisser faire et ainsi reprendre à son compte ce double langage ?

Sur le même sujet

Suivi des réformes : le gouvernement n’entend pas les organisations syndicales

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Révélée par la presse ce week-end, une circulaire du Premier ministre, datée du 18 novembre, rappelle à l’ensemble de ses ministres et aux préfets son ambition de faire aboutir les réformes prioritaires du gouvernement, notamment la réforme de l’État, annonçant la création d’un baromètre de suivi d’une trentaine de réformes, actualisé chaque trimestre, dans un souci de transparence vis-à-vis des Français.

Résolution du Comité confédéral national de FO des 23 et 24 septembre 2020

Communiqué de FO

Réuni à Paris les 23 et 24 septembre 2020, le CCN rappelle son indépendance à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques. Il réaffirme d’une façon générale son opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical, rappelant par là le préambule des statuts de la CGT-FO.