Prévisions - FO Hebdo

Assurance chômage : l’Unédic voit ses comptes en rose

, Valérie Forgeront

Recommander cette page

Unédic (CC BY-NC-ND 2.0)

L’Unédic entrevoit un prochain retour à l’équilibre de ses finances. L’association, qui gère l’Assurance chômage, a présenté le 21 juin ses prévisions à l’horizon 2020. Les effets de la convention chômage signée en avril sont très attendus.

L’Unédic estime son déficit à 0,8 milliard dans trois ans contre plus de 4 milliards en 2016. La dette, elle, serait stabilisée à 39,1 milliards en 2020, contre une prévision de 41,1 milliards, hors convention chômage signée le 14 avril 2017 (et en vigueur au 1er octobre), par les organisations syndicales dont FO. Ces prévisions intègrent en effet les retombées des mesures de la convention, notamment une économie de 550 millions d’euros en 2018 pour l’Unédic, puis l’atteinte progressive de 930 millions d’euros en régime de croisière dès 2022.

Un fâcheux projet présidentiel ?

Le changement des règles d’indemnisation, y compris celles concernant les frontaliers, induirait 1,41 milliard de recettes supplémentaires dans les années 2020, ce qui permettrait de résorber le déficit structurel. L’Unédic table aussi sur un niveau de croissance de 1,5 % dès 2018, ce qui doperait l’emploi et participerait à abaisser le nombre d’allocataires indemnisés. Reste que, s’ils se concrétisent, les projets du chef de l’État en matière d’Assurance chômage (notamment l’extension du droit à indemnisation des indépendants) pourraient venir bouleverser cette marche vers l’équilibre financier tant attendu par l’Unédic…