Livre/Culture

[BD] Les papy-boomers bullent

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

La BD de 7 à 77 ans... On est plus près de la fourchette haute que du bambin avec ces nouvelles BD qui visent directement au cœur, parfois fatigué, du senior.

Tintin a fêté ses 77 ans le 10 janvier 2006... Mais depuis belle lurette, la BD ne s’adresse plus qu’aux seuls enfants. Ce qui est plus nouveau, c’est qu’après les publications destinées aux enfants et celles pour adultes, arrivent celles du rayon senior. Avec en tête de gondole, les séries des « Papy boomers », et des « Seignors », lancées respectivement en avril et en juin derniers par les éditions Bamboo, celles-la même qui avaient repris Fluide Glacial en 2016. Précédemment, il y avait eu quelques pionniers du neuvième art sur le secteur du troisième âge comme par exemple la série des aventures de « Mamette » (éditions Glénat), débutée en 2006. Il y a quelques mois, un acteur de la « silver économie » lançait même une BD baptisée « Génération autonomie ».

Vert un jour, vert toujours

Les « Papy-Boomers » sont dus aux talents conjugués du scénariste Patrick Goulesque, un jeunot né en 1961 à qui l’on doit la plus d’une douzaine de tomes de... « Nabuchodinosaure », et du dessinateur Roger Widenlocher, pas vraiment né de la dernière pluie puisqu’officiellement né le 3 juin 1953 et repreneur d’Achille Talon, un personnage d’un temps que les moins de soixante ans ont du mal à identifier. Les « Seignors » sont nés, quant à eux, de l’imagination d’Hervé Richez (« Les damnés de la route ») et de Sti ("Les Rabbits) et de la plume de Juan. A la différence des « papy boomers », quelque peu soucieux de préserver leurs verdeurs, les « Seignors » sont plus confrontés à leur quotidien mais aussi à leur passé qu’il ne tiennent pas à voir passer aux oubliettes de l’histoire, ne serait-ce que l’histoire du neuvième art

« Papy Boomers », tome 1, Patrick Goulesque (scénarios) et Roger Widenlocher (dessins), éditions Bamboo, avril 2018, 48 pages, aux alentours de 10,95 euros.
« Les Seignors », Sti et Hervé Richez (scénarios) et Juan (dessins), éditions Bamboo, 6 juin 2018, 48 pages, aux alentours de 10,95 euros.