Boulanger doit redistribuer ses bénéfices aux salariés

Emploi et Salaires par Employés et Cadres

© Stéphane AUDRAS/REA

Communiqué de la FEC - Section fédérale du Commerce et VRP FO

La Section Syndicale FO de Boulanger en intersyndicale avec la CGT et la CFDT a adressé à la Direction Boulanger de multiples demandes pour une prime de Noël car, au contraire de ses concurrents, Boulanger surperforme !

L’ensemble des salariés attendait un retour pour tous les efforts accomplis et engagés allant au-delà d’une potentielle prime de progrès.

Réponse de la Direction : Non à la prime de Noël ou prime dite « Macron ».

Néanmoins, les salariés doivent accepter les baisses des primes vendeurs, la surcharge de travail pour le back-office, la tension palpable au HUB, les livreurs corvéables à souhait, les cadres magasin multi-usages…

Une situation de plus en plus périlleuse qui risque de nous mener vers un Black Friday social !

Aujourd’hui, l’intersyndicale FO-CGT-CFDT de chez Boulanger appelle la Direction à réouvrir la négociation immédiatement.

La Section fédérale du Commerce et VRP FO et la Section Syndicale FO de chez Boulanger réaffirment que les richesses créées par les salariés n’ont pas vocation à alimenter uniquement les dividendes des actionnaires mais doivent être redistribuées au bénéfice de tous.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Solvarea : les salariés veulent leur prime dite « Macron »

Emploi et Salaires par Employés et Cadres

Communiqué de la FEC-FO - Section fédérale du Commerce & VRP
La Section syndicale FO de Solvarea a adressé par mail à la direction une revendication pour le versement d’une prime dite « Macron » pour l’ensemble des salariés de l’entreprise.
Ceux-ci attendaient un retour positif pour tous les efforts (...)