Alerte :
Du 30 mai au 3 juin 2022 : XXVe Congrès confédéral à Rouen

Chiffres du chômage : une embellie de courte durée

Communiqué de FO par Stéphane Lardy

F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

L’accalmie n’aura été qu’éphémère. Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A (sans aucune activité) fin octobre a progressé fortement (+ 1,2 %, soit 42 000). Le nombre de demandeurs d’emploi de plus de 50 ans poursuit sa progression (+1,5 % sur un mois) et l’ancienneté dans l’inscription s’accroît (demandeur d’emploi inscrit depuis un an ou plus, + 0,4 % sur un mois et + 9,8 % sur un an).

Malgré quelques signes timides de reprise économique, les entreprises préfèrent rétablir leurs marges et gagner en productivité en supprimant des postes et donc des emplois.

Alors au lieu de s’arcbouter sur un pacte de « responsabilité » qui a montré son inefficacité, flexibiliser encore plus le marché du travail, le gouvernement doit profondément changer sa politique macroéconomique.

Ainsi, la COP21 qui va s’ouvrir à Paris lundi prochain doit aussi porter un enjeu d’investissement industriel et productif aux bénéfices des travailleurs mais aussi des générations futures. Pour Force Ouvrière, cette conférence doit permettre également de remettre le social au cœur de notre développement économique. C’est le message qui sera porté avec La CSI (Confédération Syndicale Internationale).

Le Pacte Républicain doit s’imposer au pacte budgétaire européen.

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Barème des prud’hommes : réaction de Force Ouvrière

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Frédéric Souillot, Secrétaire général de Force Ouvrière

La décision rendue ce jour par la Cour de cassation concernant le barème des indemnités prud’homales n’entame en rien le bien-fondé de la contestation portée par FO au regard de la convention 158 de l’OIT. FO renouvelle sa ferme opposition à ce barème impératif, destiné principalement à sécuriser les employeurs. Pour FO, la réparation doit, en toutes circonstances, être à la hauteur du préjudice réellement subi par le salarié et le juge doit pouvoir disposer d’une totale liberté pour fixer le montant des dommages et intérêts.

Pour la libération immédiate des syndicalistes biélorusses !

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Secteur Europe - International

La Confédération Force Ouvrière (FO) a pris connaissance de l’arrestation et de la mise en détention le 19 avril 2022, d’au moins quatorze syndicalistes et leaders syndicaux biélorusses, notamment de la confédération biélorusse BKDP – dont son président Aliaksandr Yarashuk et vice-président Siarhei Antusevich - affiliée à la Confédération Syndicale Internationale (CSI), et de plusieurs de ses fédérations.