Livre

Comme une page qui se tourne

, Corinne Kefes

Recommander cette page

Absorbés par notre quotidien, serait-il possible que nous passions à côté de notre vie ? Pour ceux qui gardent les yeux ouverts et l’esprit curieux, l’observation du monde qui nous entoure et une pointe de folie peuvent en changer le cours.

C’est ce qui va arriver à Juliette, l’héroïne de ce roman : elle prête attention chaque matin aux habitués de la ligne 6 du métro, s’attachant à découvrir les personnalités de chacun à travers les ouvrages qu’ils lisent. Prise par sa routine, elle sent une absence en elle et s’interroge sur son existence. Et puis un jour, sur une impulsion, elle décide de descendre quelques stations avant son arrêt habituel…

Au-delà de Juliette, le personnage principal de cette histoire, celui qui est au cœur des choses, c’est le livre, l’« ami de papier », le compagnon des solitudes, le révélateur de soi-même, la porte ouverte vers d’autres horizons, l’objet initiateur de la quête inhérente à l’être humain pour répondre à l’éternelle question : qui suis-je ? Quelle est ma destinée ?

 

La fille qui lisait dans le métro, Christine Féret-Fleury, éditions Points, 176 pages, 6,50 euros.