Communiqué de soutien à la mobilisation « Minute de silence pour la mort annoncée de l’hôpital » des agents des HUS, et des autres établissements y participant

Fédération FO-SPSS par Services publics et de Santé

Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière

La Fédération FO des personnels des Services Publics et des Services de Santé apporte son soutien plein et entier à tous les agents qui se mobiliseront par leur présence dans le cadre de l’initiative prise d’une « Minute de silence pour la mort annoncée de l’hôpital » dans les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, vendredi prochain.

Le 10 décembre dernier, le syndicat FO des HUS s’est engagé dans une action symbolique d’une minute de silence pour dénoncer les conditions de travail, les insuffisances d’effectifs et fermetures de lits dans les différents sites des HUS (trois cents postes d’infirmières vacants). Ce mouvement a été très suivi avec plus de 1 500 agents rassemblés à l’entrée des HUS. Avec le corps médical, le personnel, toutes catégories confondues, reste mobilisé pour que l’alerte sur la situation dramatique de leurs établissements et du système de soins soit entendue par leurs tutelles directes tout autant que par le gouvernement.

Après ce franc succès, les personnels des HUS sont appelés à réitérer ce mouvement pour exprimer leur ras-le-bol le 7 janvier prochain. Cette action sera suivie dans d’autres établissements hospitaliers qui connaissent les mêmes souffrances et qui ont d’ores et déjà annoncé leur participation. La Fédération FO des personnels des Services publics et de Santé appelle l’ensemble des agents et ses syndicats à participer massivement à ces initiatives.

Déterminée à construire le rapport de force, la Fédération FO des personnels des Services publics et de Santé organisera sa conférence nationale, « Pour un autre hôpital, un autre système de santé » le 1er février 2022 avec comme objectifs :

  • Donner la parole aux agents hospitaliers ;
  • Faire un état des lieux détaillé des manques d’effectifs, des mauvaises conditions de travail et d’une offre de soins insuffisante et mal adaptée ;
  • Envisager les actions rapides à mener pour rompre avec la seule logique comptable de gestion des établissements de santé qui aboutit in fine à la réduction de l’offre de soins et des moyens humains qui lui sont consacrés.

La Fédération FO SPS apporte son soutien aux syndicats actuellement en lutte.

Services publics et de Santé Secrétaire général

Sur le même sujet

Groupements Hospitaliers de Territoires (GHT) : Une consultation à la hussarde qui ne traite en rien les véritables problématiques de l’hôpital public

Fédération FO-SPSS par Services publics et de Santé

Alors que les Personnels de santé sont affublés par une augmentation très forte de leur charge de travail, que leurs conditions de travail sont fortement dégradées et qu’ils font face à une grave crise sanitaire, le gouvernement en profite pour dérouler son agenda et son modèle d’hôpital entreprise.

Hôpitaux : la question de la grève nationale est posée

Service Public par Françoise Lambert

Les syndicats FO du secteur de la santé et du médico-social ont déposé leurs revendications auprès des Agences régionales de santé et des préfectures le 15 novembre. A Paris, une délégation a été reçue au ministère de la Santé. En cas d’absence de prise en compte des revendications, la fédération FO-Santé pose la question d’une grève nationale de tous les hôpitaux et tous les Ehpad.