Communiqué de soutien au Syndicat du Centre hospitalier spécialisé Le Vinatier

Coronavirus / Covid19 - Pandémie par Services publics et de Santé

Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière

La Fédération des personnels des Services Publics et de Santé Force Ouvrière apporte son plus total soutien au syndicat FO et aux personnels du Centre hospitalier spécialisé Le Vinatier, à Bron (Rhône).

En effet, en pleine crise sanitaire, le directeur de l’établissement a décidé la fermeture d’une unité de 25 lits qui, ajoutée aux dernières restructurations, porte le nombre total de suppressions de places d’hospitalisation en psychiatrie à plus de 110 pour ce secteur.

Pour la Fédération FO SPS, cette situation est intolérable d’autant qu’en cette période de pandémie au Covid-19 et plus encore après, les besoins de prise en charge des troubles psychiques vont redoubler !

Manifestement, les autorités tiennent un double discours en disant suspendre les fermetures de lits et toutes les restructurations, mais en faisant tout l’inverse à l’instar de l’ARS Grand Est à propos des suppressions de lits et de personnels du CHU de Nancy.

En conséquence, la Fédération FO SPS exige des tutelles l’arrêt immédiat de cette fermeture de service et la mise à disposition des moyens humains, matériels et financiers pour la prise en charge de la population qui dépend du CHS Le Vinatier. Nous exigeons la concordance entre les propos du gouvernement et les actions des ARS.

Services publics et de Santé Secrétaire général

Tous les articles du dossier

Le double discours sur les fonctionnaires : nous ne l’oublierons pas !

Communiqué de l’UIAFP FO par FO Fonctionnaires

Le 13 avril 2020, le président de la République vantait, une nouvelle fois, les mérites des fonctionnaires et agents publics pendant la crise sanitaire que traverse notre pays. Il disait même « Il nous faudra nous rappeler que notre pays tient tout entier sur des femmes et des hommes que nos économies reconnaissent et rémunèrent si mal. »
« Sachons sortir des sentiers battus et des idéologies, sachons nous réinventer. Moi, le premier ».