Déclaration du Bureau Confédéral de Force Ouvrière du 11 avril 2016

Communiqué de FO

Manifestation contre le projet de loi Travail El Khomri du 9 avril 2016 à Paris. Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

Alors que la détermination du mouvement pour le retrait du projet de loi travail ne faiblit pas et dans la perspective de la journée de grève et manifestations du 28 avril, le Bureau Confédéral de Force Ouvrière attire solennellement l’attention du Medef et de son président caricatural d’une conception des rapports sociaux oscillant entre l’anti-syndicalisme primaire et le corporatisme du milieu du XXe siècle.

Ne supportant pas l’élargissement de l’implantation syndicale et ne comprenant que les syndicats d’accord avec sa propre vision des choses, le président du Medef veut choisir ses interlocuteurs et se veut menaçant sur l’avenir de la négociation Assurance chômage.

Pour le Bureau Confédéral de Force Ouvrière de telles déclarations, en lien avec la question de la représentativité patronale, sont démocratiquement irresponsables.

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Le rachat des jours de RTT, la fin des 35h ?

Communiqués de FO par Frédéric Souillot

FO réitère sa revendication prioritaire : c’est l’augmentation des salaires qui redonnera du pouvoir d’achat aux salariés ! Et non pas une rustine, qui n’offre qu’une solution temporaire notamment parce qu’elle n’est applicable que pour les heures cumulées avant le 1er janvier 2022 et ce jusqu’au 31 (...)