Droit de retrait à la SNCF : « Il ne s’agit pas d’enquiquiner, mais de faire connaître un risque immédiat », assure Yves Veyrier, Secrétaire général de FO

Europe 1 le 21 octobre 2019 par Yves Veyrier

« ​Yves Veyrier​, secrétaire général de Force Ouvrière, a assuré lundi sur Europe 1 que le droit de retrait exercé par les cheminots relevait d’un “principe de précaution”, et non du premier acte d’un mouvement social. » Europe 1

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Sur le même sujet

SNCF : ne pas transiger sur la sécurité des usagers

Communiqué de l’AFOC par AFOC

L’AFOC, fidèle à son devoir d’information des usagers et particulièrement à leur protection en cas de danger, s’associe aux préoccupations des personnels de la SNCF exerçant leur droit de retrait (ou d’alerte).

Euro Cargo Rail : 300 emplois supprimés, soit 25% des effectifs

Fret ferroviaire par Evelyne Salamero, journaliste L’inFO militante

L’annonce date de début décembre. Elle s’est concrétisée le 26 janvier par l’enclenchement du PSE (plan de sauvegarde de l’emploi), dont la procédure va durer quatre mois. L’ensemble du personnel est impacté : conducteurs, agents de manœuvre, techniciens de maintenance et administratifs. FO se bat pour que les 300 cheminots concernés soient repris par la SNCF.