EDF : le projet Hercule, c’est toujours non

InFO militante par Clarisse Josselin, L’Info Militante

© F. BLANC

Le 75e anniversaire de la loi nationalisant le gaz et l’électricité tombe le 8 avril. C’est la date choisie par l’interfédérale d’EDF pour organiser une nouvelle journée de grève et d’actions contre l’ensemble des projets qui menacent le service public de l’énergie.

Depuis plusieurs mois, FO-Énergie et Mines, avec les autres organisations syndicales, exige notamment le retrait du projet Hercule qui prévoit de scinder EDF en trois entités et ouvre la porte à la privatisation. Une grande opacité entoure ce projet.

Selon le gouvernement, un accord serait sur le point d’être trouvé avec la Commission européenne sur la réorganisation d’EDF et la régulation du secteur nucléaire français. Un projet de loi pourrait être présenté au Parlement avant l’été.

L’interfédérale enfin reçue

Plusieurs mois après avoir interpellé le chef de l’État, l’interfédérale devait enfin être reçue le 6 avril en visioconférence par la ministre de la Transition écologique et le ministre de l’Économie, avec la participation du P-DG d’EDF. La FNEM-FO, déterminée à réaffirmer lors de cette réunion son opposition au projet Hercule, en espérait aussi de la transparence sur l’avenir d’EDF.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Sur le même sujet

Réseau de transport d’électricité (RTE) doit rester 100% public

Appel à la grève par Énergie et Mines

Communiqué de Fédération Nationale de l’Énergie et des Mines
Le risque d’une cession du capital de RTE se précise. Ainsi, à l’issue du Conseil d’Administration d’EDF du 22 avril 2016, l’État et EDF ont annoncé diverses mesures financières : versement pendant deux ans des dividendes de l’État sous forme (...)

EDF procède à d’importantes coupures... dans les effectifs

Revue de presse par  Michel Pourcelot

EDF a annoncé une diminution de ses effectifs, « d’environ 6% entre 2017 et 2019 », lors d’un comité d’entreprise central tenu le 2 février. Cela, ajouté à l’accumulation de mauvais bulletins de santé du géant de l’énergie, a conduit la presse à examiner cette nouvelle saignée.

EDF : Après la grève, les fédérations exigent le retrait définitif du projet Hercule d’ici le 10 octobre

Service Public par Evelyne Salamero

Pas moins d’un agent sur deux du groupe EDF en moyenne, rejoints par des électriciens d’autres entreprises étaient en grève ce jeudi 19 septembre à l’appel de FO ainsi que de la CGT, la CGC et la CFDT, avec des taux atteignant 65%, 80% voire 100% dans de nombreux centres de production. Fortes de l’ampleur de cette mobilisation, les fédérations syndicales mettent en demeure le gouvernement et la direction d’EDF de retirer définitivement le projet (dit Hercule) de scission du groupe. D’ici le 10 octobre. Faute de quoi, elles appelleront à de nouvelles actions communes.