TPE - FO Hebdo

FO alerte sur l’inquiétant taux de chômage des pharmaciens adjoints

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

Selon une étude commandée par FO, 3 300 adjoints, soit 12 % de cette catégorie de personnel, étaient en recherche d’emploi en décembre 2014. Ce taux a augmenté de 60% en cinq ans. La Fédération FO de la Pharmacie condamne l’inaction de la chambre patronale.

« Le taux de chômage des adjoints dépasse le taux national et représente trois fois celui des cadres au niveau interprofessionnel », alerte Olivier Clarhaut, secrétaire fédéral FO chargé de la pharmacie d’officine.

L’étude, dont les résultats sont parus le 5 octobre, a été menée par l’Observatoire des métiers des professions libérales, à la demande de la Commission paritaire nationale de l’emploi et de la formation professionnelle (CNEFP) saisie par FO.

Le déclin des petites officines

Près de la moitié des adjoints (47 %) au chômage sont inscrits depuis plus d’un an, et 15 % depuis plus de trois ans. 54 % d’entre eux le sont en catégories B et C, avec une activité réduite (intérim ou remplacement). Les 25-35 ans et les plus de 50 ans sont les tranches d’âge les plus touchées.

Pour expliquer ce phénomène, Olivier Clarhaut pointe principalement le déclin, depuis trois ou quatre ans, des petites pharmacies au profit d’officines plus grandes, tenues par des titulaires associés. « S’il y a deux propriétaires, l’adjoint saute vu qu’ils ont tous le même diplôme », déplore-t-il.

La fédération dénonce l’inaction de la chambre patronale et l’appelle à se saisir de ce « problème social majeur ». 

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Jeudi 14 décembre de 08h33 à 08h58

    France info
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Jean-Michel Aphatie sur France Info