FO condamne les arrestations de militants à Hong Kong

Communiqués de FO par Marjorie Alexandre, Secteur Europe - International

LAM YIK FEI/The New York Times-REDUX-REA

La Confédération Force Ouvrière (FO) apprend les arrestations pour « subversion » d’une cinquantaine de militants démocratiques à Hong Kong, le 6 janvier 2021, dont au moins deux responsables syndicaux de la Confédération syndicale indépendante hongkongaise HKCTU, affilé à la Confédération Syndicale Internationale (CSI) : la Présidente Carol Ng, qui fut secrétaire générale de la British Airways Hong Kong International Cabin Crew Association, et la présidente du syndicat des personnels hospitaliers Winnie Yu Wai-ming.

Déjà en avril 2020, FO s’était adressée au ministre français de l’Europe et des Affaires Etrangères, dans un courrier demandant la libération du Secrétaire général du HKCTU, Lee Cheuk-yan, qui avait lui-même été arrêté après avoir manifesté. Le ministre, Jean Yves Le Drian, nous avait alors, en réponse, assuré être intervenu et suivre avec attention cette situation, en particulier quant aux conséquences de la loi sur la sécurité nationale, promulguée par le gouvernement chinois, qui sert aujourd’hui de support à ces arrestations et dont la CSI demande l’abrogation.

Avec la CSI, FO condamne ces arrestations, qui constituent une atteinte contre les droits fondamentaux du peuple hongkongais : la liberté d’association, la liberté d’expression et la liberté de réunion et demande la libération immédiate de ces 53 militants.

Marjorie Alexandre Secrétaire confédérale au Secteur International, Europe et Migrations

Secteur Europe - International Envoyer un message à Secteur Europe - International

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Les étudiants se mobilisent, FO les soutient

Communiqué de FO par Béatrice Clicq

Depuis près d’un an, la crise sanitaire a bouleversé la vie de l’ensemble de la population. La situation est particulièrement difficile pour les travailleurs qu’ils soient en activité partielle, en télétravail ou en première ligne.

GAFA : une décision claire du Conseil d’Etat

Economie par Nathalie Homand

Pour FO, cette décision vient conforter la lutte contre la fraude fiscale et rétablit l’équilibre entre les GAFA, souvent des multinationales qui bénéficient d’une fiscalité plus clémente en l’absence de règles fiscales harmonisées au niveau de l’UE ou de l’OCDE.