Jean Claude Mailly (FO) continue sa tournée dans les TPE par la visite d’une pharmacie

#TPE2016 - La grande élection syndicale par Evelyne Salamero, journaliste L’inFO militante

Article publié dans le cadre de la campagne #TPE2016 - La grande élection syndicale

F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0 (https://www.flickr.com/photos/force-ouvriere)

Au troisième jour du lancement de la campagne pour les élections de 2016 dans les TPE, le secrétaire général de la confédération FO Jean-Claude Mailly, accompagné de deux représentants de la fédération FO de la Pharmacie, s’est rendu dans une officine à Orsay, en région parisienne. Durant près d’une heure, il a pu discuter des difficultés de cette profession avec le couple d’employeurs et les employées. Des employées au nombre de deux, une préparatrice et une pharmacienne, là où il en faudrait trois, comme l’a expliqué elle-même la patronne. Cette visite a également été l’occasion pour la délégation FO de laisser des flyers rappelant les droits des salariés des TPE, à commencer par celui de contacter un syndicat pour être défendu en cas de besoin.

Tous les articles de la campagne

FO en campagne auprès des salariés des services à la personne

#TPE2016 - La grande élection syndicale par FGTA-FO

Toutes les occasions doivent être les bonnes ! Celle par exemple d’une formation « prise de parole » organisée par le syndicat FO des services à personne qui s’est tenue à Avignon. Et pour cause, être à l’aise en public, dépasser sa timidité, exposer clairement son propos ne peut que servir aussi à (...)

Élections TPE : une campagne tous azimuts

#TPE2016 - La grande élection syndicale par Nadia Djabali

À vos agendas, moins de trois mois avant le scrutin qui se déroulera du 28 novembre au 13 décembre, la campagne FO TPE entre dans une phase cruciale. Même si unions départementales et fédérations sont déjà sur les rangs depuis presqu’un an.

Exonération : L’État va payer les apprentis mineurs des TPE

Emploi et Salaires

Les TPE pourront embaucher gratuitement des apprentis mineurs à partir de la rentrée prochaine, l’État prenant désormais en charge leur salaire et les cotisations sociales correspondantes, a annoncé le président François Hollande en avril. La mesure devrait concerner 70 000 jeunes et ne changera rien à (...)