FO fait condamner le Groupe Barrière

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Casino Barriere de Deauville / Romain GAILLARD/REA

Communiqué de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière - Casinos & Clubs de Jeux

Par décision de la Cour d’appel de Versailles du 16 février 2023, faisant suite à une action judiciaire de FO, le Groupe Barrière a été condamné à appliquer les dispositions de la « charte de reprise » qui avait été négociée et signée par FO.

Ce jugement confirmé devant la Cour d’appel de Versailles implique :

 le remboursement des sommes individuelles qui avaient été injustement proratisées concernant le 13e mois durant les périodes de fermeture des établissements du Groupe pour tous les Employés, Agents de maîtrise et Cadres ;

 le rappel de salaire pour tous les salariés « vulnérables » afin que ceux-ci perçoivent 100 % de leur rémunération.

Dans une période qui devait se valoir exemplaire et solidaire, à coup de milliards d’euros de subventions pour les entreprises, le Groupe Barrière avait fait le choix de licencier économiquement des salariés de son Groupe tout en s’asseyant sur un accord qui devait permettre aux salariés de vivre dignement dans cette période difficile.

A la suite de cette décision qui démontre sans aucun doute la violence sociale au cœur de ce groupe, notre syndicat Force Ouvrière sera attentif au remboursement spontané des sommes indûment prélevées ou non versées.

Dans le cas contraire, de nombreuses procédures individuelles verront le jour et notre organisation syndicale communiquera sur un éventuel acharnement du Groupe Barrière à ne pas rembourser les sommes, dans un contexte économique actuel parmi les meilleurs de ces vingt dernières années.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet