FO Hebdo n°3158 du 6 mai 2015

Chaque semaine les articles du magazine et leur prolongement en ligne.

À la une

Éditoriaux de Jean-Claude Mailly

Événement

Pour compléter la lecture de l'hebdo

Pour compléter la lecture de l'hebdo

  • Assemblée générale Airbus Group : FO poursuit son ascension

    , par Métaux

    Les responsables syndicaux FO d’Airbus Group se sont retrouvés à Toulouse du 8 au 10 avril pour leur assemblée générale. En présence du secrétaire général de la Fédération FO de la métallurgie Frédéric Homez, du secrétaire fédéral Philippe Fraysse, du secrétaire de l’USM Eric Ziegler, du coordinateur Yvonnick (...)

Actualité

Pour compléter la lecture de l'hebdo

  • Le nucléaire, une filière d’avenir à soutenir, non à atomiser

    , par Pascal Pavageau

    Le démantèlement de la filière nucléaire civile française n’est plus un risque mais une réalité. Alors que cette filière, fleuron industriel français, s’exporte et que les compétences qu’elle détient sont reconnues après 70 ans d’investissements et de recherche, elle subit aujourd’hui un véritable abandon de (...)

Europe - FO Hebdo

Clauses de désignation : FO porte réclamation

Sur la généralisation des complémentaires santé à tous les salariés, FO a saisi le comité européen des droits sociaux contre la décision d’inconstitutionnalité des clauses de désignation. Pour FO, la disparition de la mutualisation des risques au niveau des branches entraînera une hausse des coûts. (...)

Pour compléter la lecture de l'hebdo

Idées

Pratique

La force des droits - FO Hebdo

Ce qui change

L’attestation de vigilance Urssaf, qu’un sous-traitant doit fournir à l’entreprise donneuse d’ordres comme preuve qu’il respecte ses obligations en matière sociale, est obligatoire à partir d’un contrat de 5 000 euros (HT) entre les deux entreprises depuis le 1er avril, au lieu de 3 000 euros (TTC) (...)

Entre militants

Entre Militants - FO Hebdo

Le désaccord : industrie du caoutchouc

Dans l’industrie du caoutchouc, trois syndicats, dont FO, ont fait valoir leur droit d’opposition à l’accord salarial 2015, paraphé par la CFDT et la CFTC. Emmanuel Dubarre, de la Fédération de la Chimie FO, explique : « Nous ne pouvions pas signer un accord qui entérine des augmentations ne permettant (...)

Entre Militants - FO Hebdo

Le conflit : industrie charcutière

Après l’échec des négociations salariales dans l’industrie charcutière, le régime de prévoyance des salariés du secteur est à son tour mis à mal. Alors qu’il est déficitaire, les employeurs ont refusé le 15 avril la demande des syndicats, dont la FGTA FO, d’une prise en charge de l’augmentation de la (...)

Entre Militants - FO Hebdo

La parole : boulangeries et pâtisseries artisanales

Les salariés des boulangeries et pâtisseries artisanales des Bouches-du Rhône s’organisent. Alain Christmann vient de constituer un syndicat départemental FO : « Ce secteur représente près de 4 000 salariés et il n’y avait jusqu’ici qu’un seul syndicat représenté dans cette branche. Désormais nous (...)

En complément

Éphéméride

15 décembre 1905

La grande grève des terrassiers
La ville de Paris établit en 1882, les prix de série pour les ouvriers terrassiers que les entrepreneurs refusent d’appliquer. Et bien que le ministère du Commerce et l’administration préfectorale reconnurent la légitimité de leur droit, la situation des terrassiers ne changea pas. C’est alors que, (...)

La ville de Paris établit en 1882, les prix de série pour les ouvriers terrassiers que les entrepreneurs refusent d’appliquer. Et bien que le ministère du Commerce et l’administration préfectorale reconnurent la légitimité de leur droit, la situation des terrassiers ne changea pas. C’est alors que, devant l’incurie du pouvoir public, 25.000 terrassiers abandonnèrent le travail sur les chantiers parisiens du Métropolitain. Le comité syndical qui donna l’ordre de grève réclamait un minimum de salaire et l’application intégrale de la loi sur l’hygiène, indispensable dans les travaux de terrassement, en raison des émanations qui occasionnaient tant d’accidents mortels. Il revendiquait, en outre, des lois de sécurité pour éviter des éboulement et l’interdiction du travail à la tâche sur les chantiers du Métropolitain et des travaux départementaux.
Le conseil syndical des terrassiers protesta contre la violation des lois et des décrets, relatifs à la condition du travail, préjudiciable aux ouvriers, faite par les entrepreneurs peu scrupuleux, et tolérée par les administrations.