FO Hebdo n°3162 du 17 juin 2015 - Spécial Tour de France

Chaque semaine les articles du magazine et leur prolongement en ligne.

À la une

Éditoriaux de Jean-Claude Mailly

Éditoriaux de Jean-Claude Mailly - FO Hebdo

Un Tour populaire

, Jean-Claude Mailly

Une fois encore, les participants à la Grande Boucle vont s’élancer sur les routes en juillet prochain. Mais le Tour de France ce n’est pas qu’une course sportive, c’est un événement annuel populaire et pour Force Ouvrière, qui y participe depuis plus de trente ans, un événement militant. FORCE (...)

Sport

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Paris

102 éditions, 102 arrivées à Paris : la capitale de la France est aussi celle du Tour, qui lui rend systématiquement visite. Depuis 1975, la Grande Boucle s’achève sur les Champs-Élysées, au terme d’une dernière étape sans autre enjeu sportif que de connaître le nom du sprinteur qui lèvera les bras sur la (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Modane

Modane, en Savoie, avait découvert le Tour en 2011 pour une étape d’anthologie : une centaine de kilomètres de folie jusqu’à l’Alpe d’Huez, via le Télégraphe et le Galibier, qui avait vu Alberto Contador tout tenter pour renverser la course, le maillot jaune Thomas Voeckler craquer, et son coéquipier (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Digne-les-Bains

Au lendemain de la deuxième journée de repos, la troisième et dernière semaine du Tour démarre à Digne-les-Bains pour une première journée alpestre. Des quatre journées prévues dans les Alpes, cette 17e étape est probablement la moins difficile, ce qui ne veut pas pour autant dire qu’elle est facile… Si (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Kilomètre 0

Les baroudeurs le guettent, prêts à bondir pour former l’échappée du jour. Car il faut savoir que lorsque le peloton prend le départ d’une étape, celui-ci est dit « fictif » : les coureurs se lancent en fait dans un défilé « au pas » dans les rues de la ville départ. Un peu plus loin il y a le fameux (...)

Les quatre favoris du Tour - FO Hebdo

Christopher Froome | La reconquête

Vainqueur du Tour il y a deux ans, Chris Froome avait été le grand fiasco de l’édition suivante. Alors que la course partait de chez lui, au Royaume-Uni, et qu’il en était le grand favori en tant que tenant du titre, l’Anglais était tombé plusieurs fois, dès les premiers jours de course, et avait fini (...)

Les quatre favoris du Tour - FO Hebdo

Nairo Quintana | Un rêve colombien

Grande animatrice du Tour de France depuis les années 1980, avec ses grimpeurs aériens portés sur l’offensive à la vue du moindre lacet, la Colombie n’a néanmoins jamais connu la joie de voir l’un de ses fils ramener le maillot jaune jusque sur les Champs-Élysées. Pour combien de temps encore ? Nairo (...)

Le Tour en questions - FO Hebdo

Y a-t-il des bonifications sur le Tour 2015

Oui ! Elles font leur grand retour après plusieurs années d’absence. En 2008, ASO avait décidé de supprimer les bonifications en temps à l’arrivée des étapes et aux sprints intermédiaires. Pour cette édition 2015, l’organisateur fait machine arrière. Un temps annoncé pour les seules étapes de plat, le (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Rodez

13e étape, Muret-Rodez, 200 kilomètres. Le peloton sort des Pyrénées, les coureurs sont fatigués. Le final est accidenté : une aubaine pour les baroudeurs ? Possible, car l’arrivée dans la préfecture de l’Aveyron n’est pas de tout repos pour les sprinteurs. Du coup, leurs coéquipiers pourraient avoir des (...)

Les quatre favoris du Tour - FO Hebdo

Alberto Contador | Le défi fou

C’est un pari insensé, un exploit que personne n’a réussi depuis Marco Pantani en 1998. À 32ans, Alberto Contador s’est mis en tête de remporter, dans la même saison, le Tour d’Italie, disputé en mai, et le Tour de France, qui démarre cinq semaines après la fin du Giro. Depuis des années, les coureurs de (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Wiggins

Le champion britannique restera à jamais le premier sujet de sa Majesté à avoir remporté le Tour de France, en 2012. Trois ans plus tard, sa vie a bien changé : Sir Bradley a pris sa retraite sur route pour revenir à ses premières amours, la piste, en vue des JO de Rio en 2016. Et au rayon des cadors (...)

Le Tour en questions - FO Hebdo

Faut-il être européen pour gagner le Tour ?

Un Italien, Vincenzo Nibali, en 2014 ; deux Britanniques, Christopher Froome et Bradley Wiggins, les deux années précédentes... Un rapide coup d’oeil dans le palmarès du Tour permet de constater qu’il vaut mieux être européen pour gagner la Grande Boucle. D’ailleurs, les chiffres viennent confirmer (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Tourmalet

Quel spectateur du Tour de France ne connaît pas le Tourmalet ? Le sommet mythique des Pyrénées, col le plus souvent emprunté par la Grande Boucle (plus de 75 fois !), sera une nouvelle fois de la partie sur cette édition 2015 et, pour une fois, dans une position qui pourrait être décisive. Ses (...)

Le Tour Entretien - FO Hebdo

Roger Legeay | Le dopage organisé n’existe plus

Ancien coureur puis patron des équipes Gan et Crédit agricole, Roger Legeay dirige depuis sa création, en 2007, le Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC), qui impose à ses membres des règles strictes en matière de dopage. Il nous présente une association désormais centrale dans le cyclisme. FO (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : La Pierre-Saint-Martin

C’est à la station de sports d’hiver de La Pierre-Saint-Martin que le Tour 2015 va goûter pour la première fois à la haute montagne. L’arrivée de la 10e étape, la première disputée dans les Pyrénées, y est en effet prévue, au terme d’une « course de côte », c’est-à-dire d’un parcours sans aucune autre (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Jour de repos

La pause, c’est essentiel ! Le Tour dure trois semaines et il offre deux jours de repos à son peloton. Le premier aura lieu à Pau le lundi 13 juillet, juste avant l’entrée dans les Pyrénées. Le second est prévu à Gap le mardi 21 juillet, avant les quatre étapes (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Vannes

La cité morbihannaise accueille, à la veille du premier jour de repos, une 9e étape forcément décisive : un contre-la-montre par équipes de 28 kilomètres, direction Plumelec et sa difficile côte de Cadoudal, au sommet de laquelle l’arrivée est tracée. Même si le kilométrage est plutôt limité, cette (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Fougères

Terre de vélo par excellence, la Bretagne aime la Petite reine, à qui elle a offert quelques-uns de ses plus grands champions, de Bernard Hinault à Louison Bobet en passant par Jean Robic. Alors quand le Tour pénètre sur les terres bretonnes, ce n’est jamais anodin. Cette année, c’est par Fougères (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Rayons X

Le dopage peut être mécanique… Des rumeurs de vélos disposant d’un « moteur », capable de conserver une haute vitesse pendant quelques minutes, ont conduit l’UCI à réagir. La fédération internationale a ainsi mis au point un scanner à rayons X qui met à nu les bécanes des coureurs à l’arrivée de certaines (...)

Le Tour en questions - FO Hebdo

Combien gagne le vainqueur du Tour de France ?

En trois semaines, ce ne sont pas moins de 2 millions d’euros qu’ASO, l’organisateur du Tour de France, distribue aux coureurs du Tour de France. À chaque sprint intermédiaire, à chaque ascension répertoriée au classement de la montagne, à chaque arrivée d’étape, des primes sont accordées selon des (...)

Le Tour en questions - FO Hebdo

Combien de grands cols sont franchis chaque année ?

Cette édition 2015 du Tour de France propose cinq arrivées au sommet, dans les Pyrénées et les Alpes, ce qui est plus élevé que la moyenne des dernières années. Néanmoins, le nombre de grands cols franchis est, lui, plutôt stable d’une année sur l’autre, signe d’une volonté de l’organisateur d’avoir une (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Amiens

Le chef-lieu de la Somme et capitale de la future ex-Région Picardie accueille l’arrivée de la 5e étape de cette édition 2015. Cent quatre-vingt neuf kilomètres plus tôt, les coureurs se seront élancés d’Arras, dans le Pas-de-Calais, pour une journée marquée par la traversée de nombreuses zones de (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Quarante-deux

C’est le nombre de kilomètres disputés contre la montre sur ce Tour 2015, et c’est extrêmement faible. D’abord 14 kilomètres en individuel, dès le premier jour, à Utrecht, puis le double, 28, par équipes, entre Vannes et Plumelec, sur la 9e étape : depuis l’introduction de l’exercice chronométré sur le (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Huy

Petite leçon de belge : Huy se dit « oui ». Et pourtant, au pied du mur de Huy on a plutôt envie de dire « non »… 1300 mètres à 9,6%, des hectomètres entiers à plus de 15 %, un virage où la pente frise les 20% : ce terrible raidard, de son vrai nom le chemin des Chapelles, a découragé plus d’un coureur sur (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Nord-Sud

Un simple coup d’oeil sur la carte du Tour 2015 permet de s’en rendre compte : c’est tout au nord, puis tout au sud. Pour cette 102e édition, les organisateurs de la Grande Boucle ont tout donné aux régions qui bordent la Manche, puis aux Pyrénées et aux Alpes. Et pour faire la jonction, deux gros (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour Focus : Ça bosse dur

Mur de Huy, Mûr-de-Bretagne, Mende ou encore Plumelec : jamais le Tour n’avait proposé autant d’arrivées au sommet de courtes côtes que sur cette édition 2015. Un choix délibéré de l’organisateur pour diversifier et dynamiser la course. C’est une petite révolution, en tout cas une sacrée évolution. Le (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : ONCE

Au coeur des sulfureuses années 1990, l’une des plus célèbres équipes du peloton s’appelait la ONCE. C’est sous ce maillot que Laurent Jalabert a écrit les plus belles lignes de sa carrière, notamment en 1995, du côté de Mende. Ce jour-là, la formation espagnole brille de mille feux et place sur orbite (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Zélande

Tout le monde connaît la Nouvelle-Zélande, mais la Zélande ? Le lointain pays océanien, mondialement connu pour ses All Blacks, doit son nom à une région littorale fortement ventée du sud des Pays-Bas, où ce Tour 2015 fait étape dès le deuxième jour de course. Au menu : une bonne trentaine de kilomètres (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Yorkshire

La région britannique était noire de monde l’an dernier pour le Grand départ du Tour, à Leeds, York ou Sheffield. Conséquence immédiate de cet incroyable succès populaire : ASO, l’organisateur du Tour, a décidé de créer un Tour du Yorkshire. La première édition a eu lieu cette année, en (...)

Tour de France 2015 - FO Hebdo

Le Tour de A à Z : Utrecht

La quatrième ville des Pays-Bas accueille pour la première fois le Tour à l’occasion du Grand départ de cette édition 2015, en l’occurrence un contre-la-montre individuel de 14 kilomètres dessiné dans ses rues. Cette 1re étape fera donc déjà des écarts entre les principaux candidats à un bon classement (...)

Culture

Conso

Consommation - FO Hebdo

Pétards et feux d’artifice

, AFOC

À l’occasion de la fête nationale du 14 juillet ou durant l’été, de nombreux feux d’artifice sont tirés par des particuliers. Ces articles festifs sont dangereux, tant pour les utilisateurs que pour leur entourage ou pour leur environnement, car ils contiennent des substances pyrotechniques, souvent (...)

Consommation - FO Hebdo

Discothèques et cabarets

, AFOC

Les prix des discothèques, cabarets et autres établissements de ce type sont libres. En contrepartie, la réglementation impose aux établissements qui offrent des installations ou divertissements, tels que spectacles et musique, d’afficher, lisiblement et d’une manière visible de l’extérieur, les (...)

Consommation - FO Hebdo

Quelques mesures à venir en 2015 et 2016 en matière de protection des consommateurs

, AFOC

Les comparateurs de prix en ligne doivent fournir une information loyale, claire et transparente. C’est du moins ce que prévoit la loi Hamon du 17 mars 2014 qui attend son décret d’application en 2015, lequel précisera ce qui relève de la publicité marchande et ce qui relève d’une comparaison permettant aux consommateurs de trouver le produit souhaité au prix convoité.

Consommation - FO Hebdo

Partir en randonnée

, AFOC

La France totalise un réseau de 180 000 km de sentiers balisés dont 60 000 km de sentiers de grande randonnée (GR), ainsi que 120 000 km de promenades et randonnées (PR) que la Fédération française de randonnée pédestre entretient grâce au bénévolat (Fédération Française de randonnée pédestre : centre (...)

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Jeudi 14 décembre de 08h33 à 08h58

    France info
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Jean-Michel Aphatie sur France Info

Éphéméride

14 décembre 1923

Mort de Théophile-Alexandre Steinlen
Article de Théodore Beregi paru dans Force Ouvrière n°397, daté du 10 septembre 1953. À l’occasion du trentième anniversaire de la mort de Steinlen, célèbre par ses dessins, ses peintures et ses lithographies, la Bibliothèque Nationale lui a consacré récemment une très belle exposition, où nous avons pu (...)

Article de Théodore Beregi paru dans Force Ouvrière n°397, daté du 10 septembre 1953.

À l’occasion du trentième anniversaire de la mort de Steinlen, célèbre par ses dessins, ses peintures et ses lithographies, la Bibliothèque Nationale lui a consacré récemment une très belle exposition, où nous avons pu admirer dans la variété et la diversité de ses compositions un talent viril et spontané, un style vif et châtié, auxquels cet artiste français d’origine suisse, dut naguère sa popularité et son succès.

Son élan vers le prolétariat vint sans doute de sa générosité foncière, mais aussi de son goût pour des thèmes simples, humains et concrets qui expriment les faits vécus et les événements immédiats de la vie. Sa sensibilité et ses idées sociales le guidaient vers la classe ouvrière dont l’exaspération et la détresse l’inspiraient et le stimulaient curieusement, ce qui donna à son art une puissance d’expression une âpreté et des traits incisifs. Il y eut très peu d’artistes à fin du XIXe siècle comme Steinlen pour sentir avec autant d’acuité la portée du mouvement social du prolétariat en faveur de sa libération et de son émancipation.

Dans ses dessins, ses lithographies ou ses eaux-fortes, qui représentent soit une scène tragique de la vie ouvrière, soit un événement provoqué par un patronat égoïste, on sent le sentiment de la solidarité, la communion d’idées qui lient Steinlen à la révolte et aux aspirations du prolétariat, d’autant plus qu’ils évoquent des inquiétantes vérités universelles que Steinlen a su traduire dans toutes ses formes et dans toutes ses manifestations. Par cet art audacieux et sincère, il a acquis la sympathie chaleureuses de Sévérine, de Paul Delesalle, l’amitié admirative d’Anatole France qui l’a si bien compris : « Il aime les humbles, écrit-il, et il sait les peindre. La pitié coule de ses doigts habiles à retracer la figure des malheureux. Il est doux. Il est violent aussi. Quand il représente les méchants, quand il fait des tableaux de l’injustice sociale, de l’égoïsme, de l’avarice et de la cruauté, son crayon éclate, flamboie, terrible comme la justice vengeresse. Cette haine est encore de l’amour…. »

Les réflexions si probantes d’Anatole France sont illustrées par des lithographies révolutionnaires de Steinlen qui ont paru en 1894 sur les premières pages de Chambard Socialiste, revue satirique de Géraud Richard. C’est une lithographie expressive, empreinte d’une douloureuse ironie, intitulée : « Jolie société » où des chiens des riches sont plus heureux que les enfants pauvres ; puis une autre : 18 mars glorifiant la Commune avec la légende de la Carmagnole : « Elle aura sa revanche, vive le son du canon. » Quelle intensité, de rythme et de puissance irrésistible dans Aujourd’hui, représentant les paysans français brisant le joug et écrasant le propriétaire terrien. La Sécurité des rues est inspirée par la fête du Premier Mai de 1894, avec cette légende sarcastique : « Grâce à l’attitude pacifique de la police, le Premier Mai s’est passé sans incident ». Une très belle lithographie : 24 mai 1871 qui set une allégorie vibrante de la Commune, attire notre attention. Mais comme elle est significative cette autre lithographie : Retour en arrière, avec cette légende : « La loi pour les retraites ouvrières est renvoyée à la prochaine session. » Une autre composition qui servit de programme au concert donne le 30 mars 1895 au profit de la soupe populaire du XVIIe arrondissement, avec une légende pleine d’allusion : « En attendant ! » qui présage la révolution sociale.

Steinlen a illustré le numéro spécial du 1er mai 1896 du Monde nouveau, journal socialiste. Sa composition a été inspirée par une chanson de Maurice Boukay : Le Soleil rouge, lorsque à l’aurore deux ouvriers du bâtiment chantent : « Vers la cité de l’avenir, l’Humanité poursuit sa route. » Le dessinateur y a mis toute sa flamme, son espérance et son enthousiasme.

En 1893, une grève éclate dans les mines du Pas-de-Calais ; les repressions impitoyables qui s’ensuivirent et les familles privées de pain ont suggéré à Steinlen un dessin en couleur : « L’attentat du Pas-de-Calais, 3.000 victimes », composition qui reflète l’anxiété et la détresse des ouvrières.

Il y aura encore de l’humour amer et atroce dans un autre dessin paru dans la revue satirique : L’Assiette au beurre, du 9 mai 1901, Fin de grève, avec cette légende : « Charmé de revoir ces gaillards qui voulaient nous faire mourir de faim ! » C’est le patron bien nourri et bien vêtu qui fait cette remarque aux ouvriers amaigris et abattus, qui ont dû renoncer momentanément à leurs revendications. Sa composition : La Catastrophe d’Issy, La Foudre a parlé, évoque la désolation des familles des victimes de l’explosion d’Issy-les-Moulineaux, produite le 14 juin 1901 à la poudrerie Gévelot, et faisant 17 morts.

Steinlen a aussi illustré le roman d’Émile Morel : Les Gueules Noires ; la couverture du livre de Paul Delesalle : Le Mouvement syndicaliste ; Crainquebille, d’Anatole France ; Les Soliloques du pauvre, de Jehan Rictus. Ses fusains, ses dessins aquarellés, ses toiles représentant des mineurs du Pas-de-Calais, des ouvriers du bâtiment, des terrassiers, des débardeurs, la sortie de l’usine, des blanchisseuses sont pleins de vie, de force, de naturel et d’une simplicité attrayante. Dans touts ces œuvres, c’est le cœur passionné et ardent d’un génial artiste qui palpite. Steinlen a donné le meilleur de lui-même aux ouvriers qu’il aimait, qu’il comprenait si bien et qu’il servit par son art subtil et robuste, dans leurs révoltes et leurs combats.
_