FO Hebdo n°3245 du 14 juin 2017

Chaque semaine les articles du magazine et leur prolongement en ligne.

Éditoriaux de Jean-Claude Mailly

Événement

Pour compléter la lecture de l'hebdo

Pour compléter la lecture de l'hebdo

Actualité

Pour compléter la lecture de l'hebdo

Pour compléter la lecture de l'hebdo

Pour compléter la lecture de l'hebdo

  • Les salariés creusois de GM&S montent à Paris pour sauver l’emploi

    , par Evelyne Salamero

    Environ 200 des 277 salariés que compte encore l’entreprise GM&S Industry de La Souterraine, commune de la Creuse, ont manifesté ce 19 avril à l’appel de FO et de la CGT devant les célèbres vitrines de Renault et PSA, sur les Champs-Elysées. Objectif : « demander du travail » à leurs deux principaux donneurs d’ordre, pour sauver leur usine.

  • GM&S : un mois de plus pour sauver l’entreprise

    , par Evelyne Salamero

    Le Tribunal de commerce de Poitiers a prolongé jusqu’au 30 juin la période d’observation de l’usine GM&S de La Souterraine. A cette date, il devra trancher entre la poursuite de l’activité ou la liquidation. Cette période, qui devait initialement s’achever le 23 mai, est destinée à permettre à d’éventuels repreneurs de se manifester et à examiner la viabilité de leurs offres.

Idées

Pratique

Entre militants

Pour compléter la lecture de l'hebdo

  • VTC : FO roule pour le respect de leurs droits

    , par Valérie Forgeront

    Saluée le 22 mai par la confédération FO ainsi que par la Fédération FO des Transports, la création du syndicat FO des chauffeurs, capacitaires et VTC (FO-CAPA-VTC) marque une nouvelle étape dans le combat de ces salariés indépendants pour la reconnaissance de leurs droits, notamment bafoués par des plates-formes tel Uber.

En complément

Éphéméride

19 octobre 1862

Naissance de Marcel Sembat, journaliste et orateur
Sous l’influence d’Édouard Vaillant, il entra au comité révolutionnaire central. Dans ses articles incisifs, il menait un combat ouvert et courageux pour la défense du mouvement syndical et en faveur de l’action de la vieille CGT. Il défendit Yvetot au procès de Nantes, et protesta avec énergie contre (...)

Sous l’influence d’Édouard Vaillant, il entra au comité révolutionnaire central. Dans ses articles incisifs, il menait un combat ouvert et courageux pour la défense du mouvement syndical et en faveur de l’action de la vieille CGT. Il défendit Yvetot au procès de Nantes, et protesta avec énergie contre les poursuites et les condamnations des militants syndicalistes. Il prononça à la Chambre des discours retentissants contre l’occupation illégale par la police de la Bourse du travail et à propos de l’affiche antimilitariste. Avant la première guerre mondiale, Marcel Sembat combattit la politique antiouvrière de Clemenceau. Orateur et journaliste de talent, plein de verve, il était spirituel et mordant pour la vérité et la justice. L’évolution, disait-il, se poursuivra inexorablement et amènera la transformation sociale nécessaire. Les syndicats et les coopératives sont les facteurs indispensables de ce renouveau.