Formation professionnelle

FO signe l’accord constitutif de l’OPCO des Services financiers et du Conseil

, Employés et Cadres

Recommander cette page

Communiqué de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière

La création d’un opérateur fort, sur un champ cohérent et pour l’amélioration de l’accès à la formation.

La Fédération des employés et cadres Force ouvrière a négocié, signé et donné corps à un opérateur des compétences (OPCO) des Services financiers et du Conseil.

Cet OPCO rassemblera les branches professionnelles tournées vers les services aux entreprises et aux particuliers : services financiers, juridiques, numériques, RH… A date, il rassemble des branches et secteurs comme : les Bureaux d’études techniques, les Banques, les Assurances, les Experts comptables… soit environ 1,5 million de salariés. Ce périmètre correspond à celui porté par notre organisation, qui a dû vaincre des volontés patronales antagonistes, mues par des intérêts politiques étrangères aux intérêts des salariés et de leurs entreprises. Notre organisation se félicite de ce résultat.

La contestation d’une vision réduite de l’action syndicale et paritaire.

Notre organisation regrette que des organisations syndicales aient choisi de rebâtir le paritarisme de gestion sur le terrain de la représentativité, rompant avec une tradition initiée en 1971. Pour autant, notre organisation dispose dans l’OPCO des Services financiers et du Conseil d’un poids équivalent aux organisations les mieux représentées, tout en ayant exprimé son désaccord sur cette conception électoraliste du paritarisme.

Cette conception singulière du paritarisme révèle d’une part un nouveau positionnement d’organisations syndicales de salariés, représentantes de leurs seuls électeurs.

A l’opposé, Force ouvrière entend défendre l’ensemble des salariés au sein de cet OPCO. Elle oeuvre en faveur de l’amélioration de l’accès à la formation de tous les salariés, et de la lutte contre les inégalités sociales, notamment en matière d’accès à la formation.

Cette conception électoraliste du paritarisme annonce d’autre part une approche conflictuelle de la gestion paritaire, fondée sur les rapports de force, là où le sujet de la formation était jusqu’à présent relativement consensuel, et où la réforme renouvelle la mission des OPCO d’appuyer les choix politiques des branches, non de les remettre en question.

A l’opposé, notre organisation s’attache à défendre le paritarisme de gestion, tout en portant des revendications fortes et créatrices de droits dans le paritarisme d’orientation.

La conscience du franchissement d’une première étape, pour une année 2019 consacrée à la définition de politiques de branche ambitieuses et mises en oeuvre par l’OPCO.

La création de cet OPCO ouvre une nouvelle étape du projet de note organisation, qui passera en 2019 par la négociation d’accords sur la formation ambitieux, la mise en oeuvre d’instances puissantes, et le déploiement de l’opérateur de compétences au bénéfice des salariés et de leurs entreprises.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Employés et Cadres

Secrétaire Général
Sébastien BUSIRIS
54 rue d’Hauteville
75010 Paris

Téléphone : 01 48 01 91 91
Fax : 01 48 01 91 92
E-mail : fecfo@force-ouvriere.fr

Site internet : http://www.fecfo.fr/

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément