Communiqué de FO

Hausse du carburant : FO revendique une prime transport et l’augmentation des salaires

, Béatrice Clicq

Recommander cette page

En un an, le coût de la vie s’est emballé : fuel domestique : +26%, gaz : +24%, alimentation : +2,8%, loyers : +1,6%... Et dans un contexte où le coût de l’immobilier a souvent contraint les travailleurs à augmenter la distance lieu de résidence/travail, les rendant otages malgré eux de la contrainte et du coût des transports, les prix des carburants ont augmenté de 21% pour le diesel et de 15% pour l’essence (notamment en raison des taxes qui représentent 60% des prix à la pompe). Le gouvernement s’acharne avec l’annonce de nouvelles augmentations des taxes sur les carburants de façon continue jusqu’en 2022 (au 1er janvier 2019 : +6,5 centimes pour le diesel et +3 centimes pour l’essence), ce qui provoque une légitime colère des salariés qui n’ont pas d’alternative.

En parallèle, la rigueur est de mise sur les salaires, le point d’indice du traitement des fonctionnaires reste bloqué et les retraités ont subi une hausse de la CSG de 25%. Et ce malgré un gouvernement vantant son action en faveur du pouvoir d’achat des plus défavorisés grâce à la suppression des cotisations chômage dénoncée par Force Ouvrière car véritable cadeau empoisonné. Le pseudo-gain de 15 € net par mois pour un salaire de 1 200 € ne suffit pas pour compenser les augmentations de taxes... D’une manière plus générale c’est donc l’ensemble des salariés et des retraités qui subit la baisse du pouvoir d’achat en étant ponctionnés de toutes parts.

De longue date, Force Ouvrière, revendique :

  • Le gel et le plafonnement des taxes (TICPE, TVA) ;
  • La mise en place d’une prime transport obligatoire pour tous ;
  • L’augmentation générale des salaires, du point d’indice et des retraites.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Béatrice Clicq

Secrétaire confédérale au Secteur de l’Egalité et du Développement durable


  • Egalité Femme/Homme et lutte contre les discriminations
  • Politique confédérale pour les Cadres (en lien avec l’UCI) et les Jeunes
  • Numérique, Organisation du Travail, Economie sociale et solidaire
  • Développement durable

Envoyer un message à Béatrice Clicq

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Éphéméride

15 septembre 1919

Congrès de la CGT à Lyon
La motion confédérale réaffirme que l’idéal syndicaliste s’accomplira seulement par la transformation totale de la société. La CGT suggère la nationalisation des industries, sous le contrôle des travailleurs et des consommateurs, des grands services de l’économie moderne : transports terrestres et (...)

La motion confédérale réaffirme que l’idéal syndicaliste s’accomplira seulement par la transformation totale de la société. La CGT suggère la nationalisation des industries, sous le contrôle des travailleurs et des consommateurs, des grands services de l’économie moderne : transports terrestres et maritimes, usines, grandes organisations de crédit. Elle estime que l’action ouvrière doit se développer sur ce plan et considère que le syndicat sera, dans l’avenir, le groupe de production et de répartition, base de la réorganisation sociale.