Éditoriaux du Secrétaire général de FO

JC Mailly : « Tout est possible, à condition de le vouloir »

, Jean-Claude Mailly

Recommander cette page

Jean-Claude Mailly manifestait à Marseille aux cotés de l’UD des Bouches du Rhône le 16 novembre 2017. Photo : Union départementale FO 13

Avec le groupe Inditex (détenteur notamment de la marque de vêtements Zara) nous avons récemment acté la dixième année de travail en commun, entre FO et la direction de l’entreprise, pour l’intégration de jeunes considérés comme désocialisés. J’ai ainsi rencontré, avec notre délégué syndical, la 21e session concrétisant ce travail, comprenant une vingtaine de jeunes issus d’horizons géographiques divers (Tibet, Afghanistan, Afrique…) qui, une fois leur candidature retenue avec l’aide des missions locales, sont embauchés directement en CDI à temps plein avant de suivre une formation à la vente.

C’est toujours avec émotion et, pourquoi ne pas le dire, avec quelque fierté que nous nous félicitons d’avoir contribué à mettre le pied à l’étrier à des jeunes éloignés de l’emploi et avec des parcours de vie cabossés.

Leurs sourires, leur satisfaction de pouvoir être intégrés dans une vie « normale » valent tous les discours.

Étendre ce type d’action devrait être possible. Ce qui freine les entreprises en général, c’est l’embauche en CDI, elles préfèrent prendre des stagiaires ou des CDD. C’est pourtant un élément clé de la confiance qu’on leur accorde.

En dix ans, ce sont environ 500 jeunes qui ont ainsi été intégrés avec 85 % de réussite.

Preuve que tout est possible, à condition de le vouloir et de s’organiser en conséquence.

A propos de cet article

Sur l’auteur

En complément

Newsletter - Éditoriaux

Abonnez-vous à la lettre d’information « Éditoriaux du Secrétaire général de FO »

Agenda

Tous les événements à venir

  • Du 14 au 25 mai

    SOS Impôts
    Nos spécialistes sont à votre disposition du 14 au 25 mai 2018 (de 9h à 12h et de 14h à 17h, lundi (...)

Éphéméride

23 mai 1618

Début de la guerre de Trente Ans
Défenestration de Prague, contre les gouverneurs impériaux ; deux d’entre eux sont précipités d’une fenêtre par les protestants des états de Bohême dont l’empereur Mathias a violé les droits religieux concédés par la lettre de majesté. En fait, l’aristocratie protestante se révolte contre la domination (...)

Défenestration de Prague, contre les gouverneurs impériaux ; deux d’entre eux sont précipités d’une fenêtre par les protestants des états de Bohême dont l’empereur Mathias a violé les droits religieux concédés par la lettre de majesté. En fait, l’aristocratie protestante se révolte contre la domination catholique. Cet événement marque le début de la guerre de Trente Ans (1618-1648).