Congrès d’UD

L’UD du Doubs en ordre de bataille pour le 9 avril

, Mathieu Lapprand

Recommander cette page

Le XXXIe congrès de l’Union départementale du Doubs s’est tenu à Besançon le 12 mars 2015. Ce sont 170 délégués représentant 86 syndicats, et en présence de Michèle Biaggi, secrétaire confédérale de FO chargée de l’organisation qui ont débattu plusieurs heures durant de la situation sociale tant locale que nationale ainsi que des priorités et échéances à venir.

Le département du Doubs est en effet particulièrement touché par la crise économique. Quand, en 2013, la France perdait 0,4 % de ses emplois salariés, ce taux s’élevait à 1% dans le département du Doubs, soit 1390 emplois. Et ce sont les emplois industriels qui sont le plus exposés. Ainsi c’est dans le nord du département, la zone Belfort Montbéliard Héricourt que les emplois ont majoritairement disparu : -2,8 % en 2013.

Un bureau totalement renouvelé

La résolution a été adoptée par 89 voix pour, 33 contre et 5 abstentions. À la suite de ce vote un nouveau bureau ainsi qu’une nouvelle secrétaire générale ont été à la tête de l’Union départementale. Le nouveau bureau est composé de Pierre Faillenet, Pascal Perreau, Sébastien Mathieu et Philippe Vourron tandis que Rachel Messousse, du syndicat des agents territoriaux, a été élue nouvelle secrétaire générale de l’UD en remplacement de René Michoulier.

Cette dernière a à cœur prioritairement de « bien préparer le 9 avril ». Pour elle « entre la réforme territoriale, la loi Macron, aucun secteur n’est épargné par les différentes régressions en cours ». Son mot d’ordre de mobilisation pour la grève interprofessionnelle du 9 avril est donc « tous mobilisés car tous impactés ».