Le désaccord

La FNEC FO conteste la redéfinition de la carte d’éducation prioritaire

Recommander cette page

La Fédération de l’Éducation FNEC FO conteste la redéfinition de la carte d’éducation prioritaire (ex-ZEP), qui se traduit par une réduction importante du nombre d’établissements concernés (de 7 678 écoles et collèges ECLAIR ou RSS à 1 082 étiquetés REP ou REP+), remettant en cause du même coup les droits et les moyens des personnels. Des délégations des Hauts-de-Seine (en grève), de Paris, Rouen et Seine-Saint-Denis, des 1er et 2e degrés, se sont rendues le 27 novembre au ministère.

Voir en ligne : FNEC-FP FO - Site internet