Economie

[Le Mot] « Actionnaire »

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Il fut un temps où être actionnaire n’était pas si mal connoté. Le système des actions remonte à l’Antiquité, notamment dans le secteur minier, et se retrouve au Moyen Âge, dans la gestion des moulins et dans l’affrètement de navires. L’idée était de mobiliser des capitaux et de réduire les risques, en particulier lors des expéditions maritimes. Le XIXe siècle voit d’importants changements avec le développement des sociétés anonymes (SA), un temps interdites à la Révolution française ; le détachement entre l’actionnaire, soit le détenteur d’une action (une valeur mobilière), et les gestionnaires des capitaux, ainsi que la levée des interdictions de spéculation. Une autre forme de société anonyme, la Scop (société coopérative ouvrière), esquissée dès le milieu du XIXe siècle, affiche néanmoins des vertus démocratiques avec le principe « un actionnaire, une voix », quel que soit l’apport, et une solidarité entre les actionnaires. Rappelons que « action » vient du latin actio, faculté d’agir...