Le temps du 49-3

Communiqué de Force Ouvrière

Si FO n’est guère étonnée de l’utilisation du 49-3 pour permettre l’adoption sans vote du projet de loi Macron, FO s’interroge sur l’argumentation du gouvernement qui consiste à dégainer le nombre d’heures, le nombre d’articles passés en revue ou le nombre d’amendements déposés pour justifier le recours à l’article 49-3 et le fait de « ne pas perdre de temps ».

Au nom du temps qui presse, ou plutôt par excès d’autorité, mais également par manque d’assurance sur le vote, le gouvernement préfère affaiblir le rôle du Parlement, ce qui n’est pas sans poser de problème démocratique, ce que ne cessent d’affirmer les responsables politiques quand ils sont dans l’opposition.

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Il y a urgence sociale !

Communiqué intersyndical par Yves Veyrier

Les organisations syndicales et de jeunesse ont fait l’analyse de la situation économique et sociale qui s’annonce tendue pour les prochaines semaines et en particulier à la rentrée de septembre.

Réforme du CESE - FO s’adresse au Premier ministre

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Alors que le projet de loi organique relatif aux conditions de fonctionnement et à la composition du Conseil économique, social et environnemental (CESE) est à l’ordre du jour au Conseil des ministres, FO s’est adressée au Premier ministre.

Rétablissement de la prime Naissance

Communiqué de FO par Serge Legagnoa

Le 25 juin 2020, la proposition de loi de M. Lurton qui consiste à rétablir le versement de la prime à la naissance au 7e mois de grossesse d’un montant de 947,32 euros, a été adoptée en première lecture à l’unanimité.