Le temps du 49-3

Communiqué de Force Ouvrière

Si FO n’est guère étonnée de l’utilisation du 49-3 pour permettre l’adoption sans vote du projet de loi Macron, FO s’interroge sur l’argumentation du gouvernement qui consiste à dégainer le nombre d’heures, le nombre d’articles passés en revue ou le nombre d’amendements déposés pour justifier le recours à l’article 49-3 et le fait de « ne pas perdre de temps ».

Au nom du temps qui presse, ou plutôt par excès d’autorité, mais également par manque d’assurance sur le vote, le gouvernement préfère affaiblir le rôle du Parlement, ce qui n’est pas sans poser de problème démocratique, ce que ne cessent d’affirmer les responsables politiques quand ils sont dans l’opposition.

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Plan de relance européen : un accord à quel prix ?

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre

Tout au long des discussions sur le plan de relance européen, FO avait souligné l’importance d’une réponse européenne qui soit à la fois solidaire, sociale et à la hauteur des besoins des travailleurs et des populations en termes d’emplois et d’investissements.