Le Tour de A à Z : Paris

Tour de France 2015

Article publié dans le cadre de la campagne Tour de France 2015

102 éditions, 102 arrivées à Paris : la capitale de la France est aussi celle du Tour, qui lui rend systématiquement visite. Depuis 1975, la Grande Boucle s’achève sur les Champs-Élysées, au terme d’une dernière étape sans autre enjeu sportif que de connaître le nom du sprinteur qui lèvera les bras sur la plus belle avenue du monde. En 2013 et 2014, celui-ci s’appelait Marcel Kittel. Rebelote en 2015 ?

Plus dans la campagne Tour de France 2015
Tous les articles de la campagne

Faut-il être européen pour gagner le Tour ?

Le Tour en questions

Un Italien, Vincenzo Nibali, en 2014 ; deux Britanniques, Christopher Froome et Bradley Wiggins, les deux années précédentes... Un rapide coup d’oeil dans le palmarès du Tour permet de constater qu’il vaut mieux être européen pour gagner la Grande Boucle. D’ailleurs, les chiffres viennent confirmer (...)

Le Tour de A à Z : Yorkshire

Tour de France 2015

La région britannique était noire de monde l’an dernier pour le Grand départ du Tour, à Leeds, York ou Sheffield. Conséquence immédiate de cet incroyable succès populaire : ASO, l’organisateur du Tour, a décidé de créer un Tour du Yorkshire. La première édition a eu lieu cette année, en (...)

Alberto Contador | Le défi fou

Les quatre favoris du Tour

C’est un pari insensé, un exploit que personne n’a réussi depuis Marco Pantani en 1998. À 32ans, Alberto Contador s’est mis en tête de remporter, dans la même saison, le Tour d’Italie, disputé en mai, et le Tour de France, qui démarre cinq semaines après la fin du Giro. Depuis des années, les coureurs de (...)

Le Tour de A à Z : Zélande

Tour de France 2015

Tout le monde connaît la Nouvelle-Zélande, mais la Zélande ? Le lointain pays océanien, mondialement connu pour ses All Blacks, doit son nom à une région littorale fortement ventée du sud des Pays-Bas, où ce Tour 2015 fait étape dès le deuxième jour de course. Au menu : une bonne trentaine de kilomètres (...)