Le Tour de A à Z : Paris

Tour de France 2015

Article publié dans le cadre de la campagne Tour de France 2015

102 éditions, 102 arrivées à Paris : la capitale de la France est aussi celle du Tour, qui lui rend systématiquement visite. Depuis 1975, la Grande Boucle s’achève sur les Champs-Élysées, au terme d’une dernière étape sans autre enjeu sportif que de connaître le nom du sprinteur qui lèvera les bras sur la plus belle avenue du monde. En 2013 et 2014, celui-ci s’appelait Marcel Kittel. Rebelote en 2015 ?

Plus dans la campagne Tour de France 2015
Tous les articles de la campagne

Le Tour de A à Z : Utrecht

Tour de France 2015

La quatrième ville des Pays-Bas accueille pour la première fois le Tour à l’occasion du Grand départ de cette édition 2015, en l’occurrence un contre-la-montre individuel de 14 kilomètres dessiné dans ses rues. Cette 1re étape fera donc déjà des écarts entre les principaux candidats à un bon classement (...)

Alberto Contador | Le défi fou

Les quatre favoris du Tour

C’est un pari insensé, un exploit que personne n’a réussi depuis Marco Pantani en 1998. À 32ans, Alberto Contador s’est mis en tête de remporter, dans la même saison, le Tour d’Italie, disputé en mai, et le Tour de France, qui démarre cinq semaines après la fin du Giro. Depuis des années, les coureurs de (...)

Le Tour de A à Z : Kilomètre 0

Tour de France 2015

Les baroudeurs le guettent, prêts à bondir pour former l’échappée du jour. Car il faut savoir que lorsque le peloton prend le départ d’une étape, celui-ci est dit « fictif » : les coureurs se lancent en fait dans un défilé « au pas » dans les rues de la ville départ. Un peu plus loin il y a le fameux (...)

Le Tour de A à Z : Ille-et-Vilaine

Tour de France 2015

Le département numéro35 a pour préfecture Rennes. Et c’est précisément dans cette ville que se rejoignent les deux cours d’eau, l’Ille et la Vilaine, la première se jetant dans la seconde au niveau de la bien nommée place de Bretagne. Les coureurs du Tour 2015 y passeront au départ de la 8e étape, qui (...)