[LIVRE] : L’empire du rire

Culture par Christophe Chiclet, L’Info Militante

CNRS

En ces temps de crise sanitaire, mais aussi économique et sociale, voilà un livre, plutôt un pavé, qui devrait mettre un peu de baume au cœur des lecteurs pour aborder cette nouvelle année.

Les coordinateurs du livre, Matthieu Letourneux et Alain Vaillant, sont tous deux universitaires, professeurs de littérature française. Cette somme de près de 1000 pages regroupe des articles de 31 universitaires (professeurs et/ou chercheurs) et des centaines d’illustrations couleur et noir et blanc.

Avec l’avènement de la démocratie, le rire apparaît comme un bien commun, partagé par tous et irriguant la totalité de l’espace public. Auparavant, il y avait les bouffons du roi et autres amuseurs ruraux, mais ce n’est pas dans la période contemporaine étudiée par cet ouvrage. Ce rire démocratique prend aussi appui sur la puissance de propagation et d’innovation des nouvelles industries médiatiques, qui acquièrent un poids économique et une force de frappe décuplée.

Le rire répond aussi à un besoin anthropologique plus large face aux angoisses de l’existence et permet d’expérimenter le plaisir de la connivence sociale et celui de la fantaisie imaginative. Ce livre a donc multiplié les angles d’approche du sujet, en proposant à la fois une histoire culturelle du rire, une description de ses formes et techniques utilisées et une réflexion théorique sur ses usages dans l’espace social.

Tous les aspects du rire sont étudiés de façon transdisciplinaire : des catégories du risible aux cibles du rire, de l’esthétique du rire à son usage au service des idéologies, mais aussi à travers les beaux-arts, la littérature, la caricature, le théâtre, le cinéma, la télévision, les médias, parfois la publicité et désormais internet.

Une encyclopédie du rire

Ce n’est pas un hasard si le premier chapitre de cet ouvrage est intitulé Un rire démocratique. À noter aussi, Entre communautaire et global, Rire sous la censure (1830-1870), L’âge d’or du rire républicain (1870-1920). Mais aussi Rire contestataire/rire majoritaire, Le droit de rire, chapitre contre la pensée unique. Et encore, Le rire dans l’arène politique, Les rieurs contre l’État, La police des mœurs, Le rire anticlérical et antireligieux. En effet, les religions n’ont aucun sens de l’humour et même le répriment, quand elles ne l’assassinent pas. Quant aux politiciens, ils n’aiment guère qu’on se moque d’eux.

Ce livre détaille aussi très agréablement les différentes formes du rire : comique, ludique, satirique, parodique, ironique, humoristique, sans oublier la mystification, le nonsense, le grotesque et le burlesque.

La liberté des humoristes qui taillaient des croupières au monde politique, sans aucune retenue, il y a peu, est aujourd’hui sous la coupe d’une censure insidieuse, voire de menace de procès.

Direction Matthieu Letourneux, Alain Vaillant : L’empire du rire. XIXe – XXIe siècle, Paris, CNRS éditions, 2021, 998 p., 32 €.

Christophe Chiclet Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante