Portrait

Logement, salaire : même combat

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

@ C. JOSSELIN

Plus de dix millions de locataires élisent, jusqu’au 15 décembre, leurs représentants dans les CA des organismes HLM. Daniel Delmotte est tête de liste de l’AFOC - ICF Habitat La Sablière.

« C’est la troisième fois que je me présente à ces élections, c’est dans la continuité de mon engagement syndical, explique ce cheminot à la retraite depuis trois ans. Quand on défend le logement, principal poste de dépense des ménages, on défend aussi nos salaires et le cadre de vie. »

La Sablière, filiale de la SNCF, possède plus de 30 000 logements en Île-de-France. Ces élections permettront de désigner les trois représentants des locataires siégeant au conseil de surveillance. Ils sont consultés tous les ans sur les investissements, les réhabilitations, les travaux, la hausse des loyers.

L’AFOC exige un retour à des loyers modérés

« On fait remonter les problèmes collectifs des locataires, notamment les réhabilitations », explique Daniel, qui a déjà siégé comme administrateur, ainsi qu’en concertation locative et en commission d’attribution de logement. Il vient aussi de créer une amicale affiliée à l’AFOC dans sa résidence, à Ermont (95).

Parmi ses revendications, l’AFOC se bat pour un retour à des loyers modérés et la rénovation du parc locatif. Elle défend la présence des gardiens, le droit au maintien dans les lieux, une meilleure accessibilité des logements pour les personnes à mobilité réduite et une hausse des plafonds de ressources pour maintenir la mixité sociale.

Voir en ligne : AFOC - Associations FO Consommateurs - Site