Communiqué de FO

Loi PACTE : FO conteste les privatisations et les régressions sociales

, Nathalie Homand

Recommander cette page

© HAMILTON/REA

Ce jeudi 11 avril, l’Assemblée Nationale a adopté définitivement, à une large majorité, le projet de loi PACTE sur la croissance et la transformation des entreprises.

Pour Force Ouvrière, cette loi demeure un texte fourre-tout et qui va à l’encontre des droits sociaux et syndicaux.

FO réaffirme son opposition à la privatisation rampante de plusieurs entreprises (Aéroports de Paris, Française des jeux, Engie) qui focalise l’attention.

FO dénonce également de nombreuses dispositions qui vont à l’encontre des intérêts des salariés (relèvement des seuils sociaux, baisse du forfait social, incitations à l’épargne retraite…).

Force est malheureusement de constater qu’en dépit d’une crise sociale profonde et d’un Grand débat national censé apaiser les tensions, le social – comme la Fonction publique et le service public – est toujours vu comme un coût et que le choix demeure d’appuyer sur l’accélérateur du programme de libéralisation économique.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Nathalie Homand

Secrétaire confédérale au Secteur de l’Economie et du Service Public


  • Economie, Fiscalité
  • Politiques et filières industrielles et de services
  • Fonction publique, Service Public et politiques publiques (dont AFPA)
  • AFOC et Logement

Envoyer un message à Nathalie Homand

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Éphéméride

23 avril 1919

Mise en vigueur de la loi réglementant la durée du travail à 8 heures par jour

Ce fut une des conquêtes les plus importantes de la classe ouvrière, après des années de luttes, menées par la Confédération Générale du Travail.