Loi Travail, une impressionnante mobilisation dans tout le pays

Province par Evelyne Salamero

Article publié dans le Dossier Loi Travail

La vague enfle. La mobilisation pour le retrait de la loi El Khomri s’est étendue le 31 mars, beaucoup plus importante que le 9 mars, jusque dans les plus petites villes.

Ils étaient 150 000 à Marseille, 100 000 à Toulouse, 30 000 à Bordeaux, Nantes et Lyon, 25 000 à Grenoble, 17 000 à Lille... La participation s’est révélée tout aussi impressionnante dans des villes bien plus petites : 20 000 à Caen (Calvados), 15 000 au Mans (Sarthe), 5 000 au Puy-en-Velay (Haute-Loire), 5 000 à Foix (Ariège), 6 500 à Angoulême (Charente), 3 000 à Aurillac (Cantal)... Souvent, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes du même département. En Seine-Maritime, les manifestants ont défilé à Rouen, au Havre et à Dieppe, à Lillebonne et à Eu, commune de 8 000 habitants où l’on a compté 1 500 manifestants.

59 - Lille

Du débrayage à la grève

Au total, dans ce département, 50 000 personnes ont manifesté, soit quatre fois plus que le 9 mars. Le constat s’est imposé partout : la participation aux manifestations a – au minimum – doublé. Le bond en avant a été parfois particulièrement impressionnant, comme à Aurillac où les manifestants étaient dix fois plus nombreux. Très souvent, les salariés n’ont pas juste débrayé pour aller aux manifestations, mais ont fait grève toute la journée. Les responsables FO soulignent aussi la présence toujours plus massive des lycéens, qui n’hésitent pas à venir chercher du matériel dans les camionnettes des syndicats.

<nivoslider_doc|id=4187,4186,4185,4184|effect=sliceUp|controlNav=false>

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

SNCF : Le train de la grève ne s’arrête pas

Emploi et Salaires par Evelyne Salamero

Les cheminots entrent cette semaine en grève reconductible à l’appel cette fois de toutes les organisations syndicales (hormis la CFDT), et plus seulement de la fédération FO et de Sud Rail. Les fédérations CGT et UNSA ont finalement annoncé le 24 mai qu’elles appelaient aussi à une grève reconductible à (...)

Déclaration de la Commission Exécutive confédérale du 16 juin 2016

Communiqué de FO

La Commission Exécutive de Force Ouvrière dénonce les propos du Premier ministre qui, face à un projet de loi multi minoritaire (contesté par 60% de syndicats représentatifs et imposé au 49.3 en première lecture à l’Assemblée Nationale), refuse tout dialogue social.
En surfant sur des violences (...)

Il faut savoir arrêter une loi Travail...

Revue de presse par  Michel Pourcelot

Devant la poursuite de la mobilisation contre la loi Travail et la multiplication des grèves, le gouvernement s’est targué d’avoir réglé la plupart des points de conflits. Suffisamment pour que le chef de l’État déclare, le 7 juin, « il faut savoir arrêter une grève ». Stop ou encore ? Vues de la presse.