Méfiez-vous des cartes bancaires sans contact

Consommation par Clarisse Josselin

Avec les nouvelles cartes bancaires dotées de la technologie NFC (pour Near field communication ou communication en champ proche), plus besoin de composer votre code pour régler vos achats jusqu’à 20 euros. Il vous suffit d’approcher votre CB d’un terminal adapté et le montant est automatiquement débité.

Rappel : Réagir en cas de fraude
Vous avez été victime d’une escroquerie à la carte bancaire à distance ? Contestez ce paiement au plus vite auprès de votre banque. Celle-ci doit vous rembourser l’intégralité de la somme litigieuse dans un délai d’un mois, sans aucuns frais.

Ces cartes, reconnaissables au logo représentant une série d’ondes – )))) – constituent 38 % du parc en juin dernier. Seuls 17 % des commerçants étaient alors équipés d’un terminal de paiement compatible, mais leur nombre progresse vite.

Il existe toutefois un sérieux problème : la faible sécurité du dispositif. La communication par radiofréquences entre la carte et la machine n’est ni chiffrée ni authentifiée. Il est donc possible pour tout individu muni d’un lecteur NFC et de connaissances en technologie de prélever une petite somme, par exemple à travers un sac dans le métro.

Il peut aussi intercepter les informations contenues dans la puce. Jusqu’en septembre 2012, la carte transmettait à distance l’historique des transactions, l’identité du porteur, le numéro de la carte et la date d’expiration, autant d’éléments permettant de faire des achats sur certains sites Internet.

Vol à distance

Depuis l’enquête de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) publiée à l’été 2013, les cartes ne communiquent plus l’identité du titulaire ni l’historique. Demeurent les premiers chiffres du numéro et la date d’expiration.

Bien après les mises en garde de l’association FO de consommateurs (AFOC), la Cnil a demandé aux banques d’informer les clients sur la NFC et de la désactiver à leur demande. L’Afoc, qui s’était battue pour limiter à 20 euros le plafond des achats, souhaite l’accord préalable des clients.

La plupart des banques minimisent les risques et optent pour une solution beaucoup moins coûteuse : ils distribuent aux clients inquiets des étuis « blindés » en aluminium, qui bloquent les ondes radio utilisées. -

 Voir en ligne  : AFOC - Associations FO Consommateurs - Site

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Stop aux lingettes dans les WC

Consommation par AFOC

Les systèmes d’assainissement dans les stations d’épuration reçoivent de plus en plus de produits non biologiques à l’origine de dysfonctionnements sur le réseau. Les lingettes jetées dans les WC en sont en partie responsables : elles bouchent les canalisations, bloquent les pompes de refoulement et (...)