Communiqué de FO

Meurtre d’Abdullah Karacan – président du syndicat DİSK/Lastik-İş

, Marjorie Alexandre

Recommander cette page

Des milliers de personnes se sont rassemblées pour les funérailles d’Abdullah Karacan à Izmit, en Turquie. Photo : Disk

Force Ouvrière condamne le meurtre d’Abdullah Karacan, président du syndicat Lastik-İş, fédération des syndicats de la Chimie affiliée à DISK, lors d’une visite au sein de l’usine Goodyear à Adapazari dans la province de Sakarya en Turquie et exprime ses sincères condoléances à sa famille. FO fait aussi part de tout son soutien au représentant syndical Osman Bayraktar aussi victime de l’attaque et espère son prompt rétablissement.

Cette attaque fait écho à la tension sociale qui existe en Turquie, sur fond de dégradation progressive mais constante des droits de l’Homme et des droits syndicaux en Turquie, où de nombreux travailleurs sont victimes de licenciements et d’emprisonnements arbitraires, situations que dénonce le groupe des travailleurs à l’Organisation Internationale du Travail (OIT) chaque année lors de la Conférence Internationale du Travail.

Le non-respect des droits fondamentaux et la répression toujours en cours à l’encontre de nombreux travailleurs et syndicalistes turcs avaient notamment motivé la décision du groupe des travailleurs de ne pas participer à la 10e réunion régionale européenne de l’OIT à Istanbul en octobre 2017.

FO en appelle aux autorités turques pour faire toute la lumière sur ce meurtre et afin qu’il ne reste pas impuni.

Plus généralement, FO apporte tout son soutien aux travailleurs turcs.

En solidarité !

Paris, le 14 novembre 2018
Marjorie Alexandre, Secrétaire confédérale
Secteur des Relations Internationales et des Droits Fondamentaux

A propos de cet article

Sur l’auteur

Marjorie Alexandre

Secrétaire confédérale au Secteur International, Europe et Migrations


  • Relations internationales (CSI, CES, TUAC et relations bilatérales, CESE européen)
  • Institutions internationales (dont OIT et COP)
  • Migrations & Immigration

Envoyer un message à Marjorie Alexandre

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Éphéméride

19 février 1788

Création de la Société des Amis des Noirs
La société des Amis des Noirs est créée le 19 février 1788 à Paris sous la direction notamment de Brissot et Mirabeau. Elle compte 141 membres au début de 1789 dont Condorcet, la Fayette et l’abbé Grégoire. La société fait campagne dans la presse pour l’abolition de l’esclavage. Elle voulait une (...)

La société des Amis des Noirs est créée le 19 février 1788 à Paris sous la direction notamment de Brissot et Mirabeau. Elle compte 141 membres au début de 1789 dont Condorcet, la Fayette et l’abbé Grégoire. La société fait campagne dans la presse pour l’abolition de l’esclavage. Elle voulait une émancipation immédiate des esclaves. Grâce à cette propagande, 49 cahiers de doléances sur 600 mentionnèrent dans leurs revendications l’abolition de l’esclavage.
La Convention abolit l’esclavage le 4 février 1794 en ces termes :
« La Convention déclare l’esclavage des nègres aboli dans toutes les colonies ; en conséquence, elle décrète que tous les hommes, sans distinction de couleur, domiciliés dans les colonies, sont citoyens français et jouiront de tous les droits assurés par la Constitution. »
Sans amoindrir la portée émancipatrice de cette décision historique, on ne peut passer sous silence que certaines de ses raisons avaient aussi une portée de politique internationale : c’était un moyen de lutte contre les Anglais.
Bonaparte rétablit l’esclavage par la loi du 10 mai 1802 .