Non, la Déléguée Syndicale Centrale FO chez C&A ne sera pas licenciée !

Commerce par Employés et Cadres

Communiqué de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière - Section fédérale du Commerce & VRP

Voilà 5 ans que la direction de C&A veut la tête de la déléguée syndicale centrale FO, Audrey Rosellini. Toutes les procédures et recours judiciaires ont été tentés pour se débarrasser d’une militante syndicaliste qui n’a qu’un seul tort, au regard de la direction de C&A, c’est de remplir ses mandats électifs et désignatifs confiés par les salariés et la FEC FO.

Défendre les droits des salariés est une noble cause. Personne n’a le droit d’y faire entrave.

La section fédérale du Commerce & VRP se félicite du résultat obtenu devant le Conseil d’État, dernier acte qui confirme les décisions de refuser son licenciement en date du 16 mai 2018.

Stop, il est temps que C&A respecte les militants syndicalistes et les élus.

Il va falloir que cette entreprise se fasse une raison : Audrey Rosellini poursuivra son mandat avec l’aide de son organisation syndicale pour améliorer les conditions de travail des salariés, l’emploi et les salaires. La DSC FO restera active, en toute liberté et en toute indépendance, en particulier dans la tourmente de cessation de magasins. Cette période qui ne provoque que des inquiétudes auprès des salariés concernés.

La Section fédérale du Commerce & VRP remercie tous les salariés et les élus qui ont apporté du soutien à la déléguée syndicale centrale Force Ouvrière chez C&A, ainsi que les Secrétaires généraux de l’Union Départementale FO de Dordogne, de la Fédération des Employés et Cadres FO et de la Confédération FO.

Audrey Rosellini continuera à bénéficier du soutien plein et entier de FO dans les démarches qu’elle entreprendra.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Pour les salaires, la mobilisation se poursuit chez C&A

Commerce par Mathieu Lapprand

Le travail a repris ce mardi 22 mars après la grève votée le 18 mars dernier suite aux « propositions méprisantes » de la direction de C&A dans le cadre des négociations annuelles obligatoires sur les salaires. D’autres modalités d’action sont prévues.

C&A annonce une restructuration à la presse… mais oublie d’informer ses salariés

Commerce par Employés et Cadres

Lors du Comité Central d’Entreprise du 30 septembre 2016, la direction de C&A France a fait une présentation très succincte des axes stratégiques de l’entreprise. Aucune information n’a été donnée aux représentants du personnel quant à un projet d’ampleur de fermeture de magasins, tout juste une information sur le recours à l’assistance d’un cabinet de consultants.