Nucléaire : Sortie de route de Nicolas Hulot

Service Public par Énergie et Mines

Photographie de E48616 (Travail personnel) [CC BY-SA 3.0]

Communiqué de FO Énergie et Mines

Hier, le ministre Nicolas Hulot a indiqué que pour respecter la funeste loi de transition énergétique, il faudrait fermer d’ici 2025, plusieurs réacteurs, peut-être même jusqu’à 17.

Alors pourtant que dans sa déclaration de politique générale, le Premier ministre n’avait rien dit de tel, Nicolas Hulot a choisi de faire dans la provocation et l’irrationalité la plus totale.

Hulot veut à la fois développer considérablement les véhicules électriques, ce qui augmentera fortement les besoins en électricité tout en fermant jusqu’à 17 réacteurs nucléaires ! On est là dans un pur affichage politique destiné à rassurer les ONG qui avaient critiqué son plan climat.

FO Énergie et Mines dénonce ses propos irresponsables qui suscitent une vive inquiétude dans les personnels. Le nucléaire, c’est la 3e filière industrielle de France avec 220 000 salariés.

Le nucléaire contribue à un prix de l’électricité parmi les plus bas d’Europe et ceci sans émissions de CO2.

Le nucléaire enfin contribue à limiter le déficit commercial français.

Les travailleurs et les entreprises du secteur méritent mieux que des propos de comptoirs.

FO Énergie et Mines demande donc rapidement au gouvernement de rectifier clairement ses propos dont nous considérons, qu’à ce stade, ils n’engagent que son auteur.

Alors que le Président de la République a été l’artisan de la reprise d’Areva NP par EDF puis du lancement prématuré, à nos yeux, du projet d’Hinkley Point, il serait, en effet impensable qu’il condamne l’industrie nucléaire française.

FO Énergie et Mines reste plus que jamais déterminée à combattre, avec les salariés, toute fermeture de réacteurs pour des raisons politiciennes, que ce soit à Fessenheim ou ailleurs.

Personne ne doit douter de notre détermination à lutter contre ce qui serait un mauvais coup porté à notre pays, à son indépendance énergétique et à un secteur qui reste pour nous un secteur d’avenir !

Énergie et Mines Secrétaire général

Sur le même sujet

Nomination de Nicolas Hulot au Ministère de la Transition écologique : réaction de FO Énergie et Mines

Service Public par Énergie et Mines

La nomination de Nicolas Hulot comme ministre de la Transition écologique deux jours après celle d’Édouard Philippe comme Premier ministre interroge sur la cohérence de ce gouvernement, tant les positions de ces deux responsables sont à l’opposé, que ce soit sur la loi de transition énergétique, la fermeture ou non de Fessenheim ou sur la place du nucléaire dans le mix électrique.

Mise en oeuvre par EDF et Areva des décisions du Président de la République : Réactions de FO Énergie et Mines

Communiqué de FO Énergie et Mines par Énergie et Mines

EDF et Areva ont communiqué ce jour, sur la mise en oeuvre des décisions du Président de la République prises le 3 juin dernier sur « la refondation de la filière nucléaire ». Pour FO, celle-ci mérite mieux qu’une logique principalement financière.
Sans surprise, ce texte, négocié sous la pression (...)