Opérateurs de compétences (OPCO) : un rapport, des recommandations... et encore des emplois menacés !

Communiqué de FO par Michel Beaugas

© Simon LAMBERT/HAYTHAM-REA

Dans le cadre de la réforme du système de la formation professionnelle imposée par la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », la ministre du Travail a confié en mai dernier à Jean-Marie Marx et René Bagorski la mission consistant à proposer des recommandations pour accompagner les interlocuteurs sociaux dans la transformation des organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) en opérateurs de compétences (OPCO) cohérents et efficaces. Attendu pour mi-août, le rapport vient seulement d’être publié. Et après lecture, on se dit qu’on s’en serait bien passé !

C’est sans surprise qu’il est recommandé de transformer les 20 OPCA actuels en seulement… 11 OPCO ! De toute évidence, la mise à mort de la gouvernance paritaire, la réduction des droits des travailleurs et la suppression d’emplois dans les Fongecif ne suffisaient pas à rendre le système de la formation professionnelle véritablement efficace et efficient !

Pour Force Ouvrière, les 6 000 salariés des OPCA n’ont pas à faire les frais d’une politique qui prône la réduction des moyens et des acteurs pour faire plus et mieux. Comment, notamment, favoriser le départ en formation des salariés dans les petites entreprises, promouvoir l’alternance, apporter un appui technique aux branches, assurer un service de proximité, tout cela avec toujours moins de ressources financières, de femmes et d’hommes, de savoir-faire, de compétences ? Le gouvernement ne semble pas être à un paradoxe près…

La disparition des OPCA interprofessionnels – employant à eux seuls plus de 2 000 salariés – témoigne par ailleurs de la volonté de l’exécutif d’anéantir la liberté contractuelle des et de contraindre les branches professionnelles à rejoindre l’OPCO désigné par l’État.

Pour Force Ouvrière, cette obstination du gouvernement à détruire tout ce que les interlocuteurs sociaux ont construit depuis 1970 au service de la formation professionnelle prouve avec force la volonté de s’inscrire durablement dans une logique d’individualisation des droits et de désintermédiation, en laissant chacun libre de subir son avenir professionnel… Ô paradoxe, quand tu nous tiens !

Michel Beaugas Secrétaire confédéral au Secteur de l’Emploi et des retraites

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Retraites : étude d’impact – première réaction

Communiqué de FO par Yves Veyrier

La confédération FO se félicite de la mobilisation de cette journée du 24 janvier, partout en France, qui confirme la détermination intacte contre le projet de régime unique par points, après 50 jours de grèves et manifestations.

Retraites - Nos mobilisations seront victorieuses !

Communiqué intersyndical

Jeudi 23 janvier, partout dans le pays, à l’appel de nos organisations syndicales, des manifestations éclairées par des flambeaux ont permis à beaucoup de continuer à exiger le retrait du projet de réforme des retraites.

Déclaration de la Commission exécutive du 23 janvier 2020

Communique de FO par Yves Veyrier

La Commission exécutive confédérale salue à nouveau les adhérents, militants, salariés engagés contre le projet du gouvernement de régime unique par points. Elle se félicite de l’initiative et de la conduite de cette mobilisation et de la grève depuis le 5 décembre, dans le cadre d’une large unité d’action syndicale, par la confédération et l’ensemble de ses Fédérations, Unions Départementales et Syndicats.

Retraites - Un 24 massif et déterminé pour le retrait

Communiqué intersyndical

Le Président de la République a donné son feu vert à l’examen en Conseil des ministres du projet de loi sur les retraites le 24 janvier 2020. Ce projet renvoie à de nombreuses ordonnances et décrets qui définiront ultérieurement et sans débat les dispositions structurantes du régime prétendu universel (...)