Pour la protection des saisonniers.

Fédération FO Transports par Transports et logistique

Communiqué de FO Transports et Logistique

Un entretien de longue durée avec le ministère du travail ce jour, nous a permis d’alerter de nouveau l’exécutif sur l’insuffisance des moyens mis en œuvre pour la protection des saisonniers.

Certes des mesures d’urgence sont mises en place sont-elles suffisantes ? Non ! Le positif :

  • Le retour (temporaire) aux 4 mois de contrat pour l’ouverture de droits au chômage.
  • Le maintien de l’activité partielle durant la période de confinement.
  • Les périodes couvertes par l’activité partielle continueront d’ouvrir des droits au chômage ( cette mesure semble avoir été mal comprise par certaines antennes Pôle emploi qui ne l’ont pas appliquée. Nous avons demandé un rectificatif dans les plus brefs délais afin d’évacuer un problème qui n’aurait jamais dû se poser).


Le négatif malgré nos demandes répétées :

  • Pas de précision sur les seuils de rechargement.
  • Pas de décision d’aide exceptionnelle aux demandeurs d’emploi sans activité partielle. habituellement saisonniers salariés, ayant épuisé leurs droits au chômage avant l’entrée en vigueur du décret du 29 juillet.
  • Pas de contrainte de l’état pour l’application de la reconduction saisonnière au bout de 2 saisons pour tous les saisonniers (hors remontées mécaniques, après 1 saison). Nous en avions pourtant obtenu la généralisation par le précédent ministère.
  • Comment gérer la portabilité lorsque le chômage est refusé ?
  • Pas d’incitation forte de l’état à la généralisation de l’activité partielle dans les petites et moyennes entreprises saisonnières, qui, dans l’incertitude du maintien au 0% reste à charge préfèrent s’en passer et ne pas embaucher tout leur personnel (alors que souvent la reconduction devrait s’appliquer)
  • Que vont devenir les primos demandeurs ainsi que les contrats de courte durée généreusement utilisés à répétition à la place d’un contrat saisonnier ?

Toutes ces questions, nous les avons posées une fois encore aujourd’hui à Mme Borne. Une réponse nous parviendra-t-elle avant la fin de saison, rien n’est moins sur !

Devons nous appeler à la mobilisation pour être enfin entendus ?

Nous l’envisageons pour les jours à venir !

Transports et logistique Secrétaire général

Sur le même sujet