Prélèvement à la source : arrêtons les frais !

Emploi et Salaires par FGTA-FO

Article publié dans le Dossier fiscalité

Communiqué de FGTA-FO

Le ministre de l’Action sociale et des comptes publics, Gérald Darmanin, vient d’annoncer qu’il retardait d’un an le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu pour les assistantes maternelles et les salariés du particulier employeur.

Ce report signifie que les 250 000 salariés imposables de ces deux branches professionnelles payeront en 2020 comme les autres salariés leur impôt par prélèvement à la source sur leurs revenus de 2020, et payeront de septembre 2020 à novembre 2020 les impôts de 2019. Soit trois mois pour le faire contre dix mois auparavant pour ceux dont l’impôt était mensualisé. Ces salariés vont donc devoir payer deux années d’impôts la même année !

Le syndicat national des assistantes maternelles et des salariés du particulier employeur, affilié à la FGTA-FO, dénonce ce report précipité qui relève de l’improvisation. Il entraîne une inégalité devant l’impôt pour ces salariés, en complexifie singulièrement le paiement, les oblige à épargner sans visibilité sur le montant futur de leur impôt, et révèle les revenus de leur ménage à leurs employeurs (la complexité de cet impôt les impactera aussi et sera probablement une source d’erreurs).

Pour Véronique Delaitre, secrétaire générale du syndicat, ce report tout comme le prélèvement à la source dans ces secteurs n’ont pas de sens. Cette mesure si complexe que même le ministère n’arrive pas à la mettre en place doit être abandonnée. C’est maintenant qu’il faut agir !

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Plus dans le Dossier fiscalité
Tous les articles du dossier

Le Crédit d’impôt recherche sous le feu des critiques

Facilité par Valérie Forgeront

Rien ne va plus pour le Crédit d’impôt recherche (CIR) créé en 1983, modifié en 2008 et censé soutenir la recherche et le développement (R&D) des entreprises. L’an dernier, la Cour des comptes avait tiré à boulets rouges contre cet avantage fiscal jugé « coûteux et peu efficace ». Modifié dans ses (...)

Impôt à la source : la réforme de tous les risques

Economie par Valérie Forgeront

On l’avait cru passé aux oubliettes de l’histoire... Le système de prélèvement à la source (PAS) de l’impôt sur le revenu est finalement sur les rails. Son entrée en vigueur est même programmée pour le 1er janvier 2018. Explication critique de l’avant-projet de texte en compagnie de personnels FO des finances publiques (FO-DGIF).

Impôts : un prélèvement à la source pas très clair

Revue de presse par Michel Pourcelot

Prévu pour entrer en vigueur le 1er janvier 2018, le prélèvement à la source (PAS) de l’impôt sur le revenu, inscrit dans la loi de finances pour 2017, vient de faire reparler de lui. Devant les nombreuses interrogations le concernant, la presse est revenue sur ce PAS, vers « la simplification et la modernisation ».