Première mobilisation dans la rue le 9 mars

Dossier Loi Travail par Clarisse Josselin

Article publié dans le Dossier Loi Travail

Les syndicats, dont FO, la CGT et les organisations de jeunesse, exigeant le retrait de l’avant-projet de loi Travail, ont appelé à une première mobilisation le 9 mars. C’est à cette date que le texte devait initialement être présenté en Conseil des ministres, avant un report au 24 mars. Une centaine de rassemblements étaient prévus dans toute la France. À Paris, une manifestation devait partir du siège du Medef vers le ministère du Travail. Un autre rassemblement était ensuite organisé place de la République. Pour Jean-Claude Mailly, cette première étape constituait « un apéro avant le plat de résistance », la grève du 31 mars. Ce même jour, les cheminots ont aussi appelé à la grève pour défendre les conditions de travail. 


<nivoslider4730>

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

FO n’acceptera jamais l’inversion de la hiérarchie des normes

Éditoriaux de FO par Jean-Claude Mailly

À l’heure où ces lignes sont écrites, nous sommes à la veille de notre manifestation nationale du 14 juin à Paris.
Tout en restant fermé sur le projet de loi Travail, le gouvernement a espéré déminer le conflit par arrosages catégoriels. Certes, ce qui est pris n’est plus à prendre mais force est de (...)

FO Énergie et Mines approuve les grèves dans les I EG

Mobilisation Pour le retrait de la Loi Travail par Énergie et Mines

Mardi 24 mai, la CGT Mines-énergie appelait à un mouvement « le plus fort possible » jeudi prochain.
Concernant la loi travail, qui porte en elle la casse des conventions collectives dans son article 2, FO Énergie et Mines partage l’analyse de sa confédération et s’associe aux journées de grève et de (...)

Loi Travail : communiqué commun CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Emploi et Salaires

Les confédérations syndicales FO et CGT, les organisations syndicales FSU et Solidaires, les syndicats étudiants et lycéens UNEF, FIDL et UNL, réunies ce soir, 24 mars, à l’issue de la troisième journée de manifestations contre la loi Travail, ont décidé du communiqué appelant à la grève du 31 mars.