Idées

Primus inter pares, forsitan…

, Corinne Kefes

Recommander cette page

Depuis le 29 mars [1], le musée du Louvre s’associe au Metropolitan Museum of Art de New York pour proposer une exposition ambitieuse autour d’Eugène Delacroix, afin de permettre au public de saisir toute la richesse et la diversité de son œuvre.

Le présent ouvrage est une réédition augmentée de celui conçu pour le bicentenaire de la naissance de Delacroix. Il retrace les différentes périodes de l’artiste, s’intéressant aux conditions de conception, d’exécution et de réception de ses œuvres, pour montrer la logique et la cohérence qui sou tend malgré tout.

Car l’homme n’est pas à une contradiction près : c’est un mondain solitaire, sociable mais lucide sur ces contemporains ; il est imprégné de culture et de techniques classiques mais apparaît comme un précurseur de l’époque moderne dans les sujets qu’il choisit et les procédés picturaux qu’il utilise.

Revendiquant une réelle liberté de création, il veut exprimer la souffrance humaine dans toute sa vérité afin de rendre perceptible l’Âme. De fait, sa force de suggestion des sentiments tend à l’universel et c’est ainsi que, parfois, certains de ses tableaux lui échappent par la dimension qu’ils acquièrent (comme la liberté guidant le peuple).

 

Delacroix, Barthélémy Jobert, Gallimard, 310p, 35 €

Notes

[1Jusqu’au 23 juillet 2018