Psychiatrie - Ehpad - établissements de santé - social et médico-social mêmes causes, mêmes effets, mêmes combats : Quand les plus malades sont dehors, et certains à la mémoire sélective au gouvernement !

Fédération FO-SPSS par Services publics et de Santé

Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière

En moins de 5 jours, par la parution d’un livre sur les Ehpad et l’information de 4 fugues dans un centre hospitalier psychiatrique, la presse aura réussi à dénoncer ce que les gouvernants n’ont mis aucune volonté à traiter pendant des années. Est-ce une surprise d’apprendre que dans les Ehpad la maltraitante est institutionnalisée ? Est-ce une surprise d’apprendre qu’en psychiatrie, il y a des manques d’effectifs et des dysfonctionnements. Est-ce un scoop d’apprendre que ces secteurs sont en très grandes difficultés !

Certainement pas, car la Fédération FO-SPS dénonce depuis des années ces dysfonctionnements majeurs.

Alors quand la salve médiatique s’en mêle, immédiatement le gouvernement réagit ... enquête de l’ARS, de l’IGAS, démission du P-DG, chasse aux sorcières dans l’établissement, et la France qui s’émeut de la situation. Nos vieux sont-ils maltraités ? Les fous dangereux peuvent-ils sortir de l’hôpital psychiatrique facilement ?! Pendant quelques jours les articles de presse vont s’emparer de ces problématiques et propulser au premier plan une situation catastrophique qui sera bien vite refoulée au plus profond de l’inconscient collectif, dès qu’un nouveau scoop fera la une, et cela jusqu’à la nouvelle affaire, un meurtre, un viol, une famille qui porte plainte à un moment où la presse n’a rien d’autre à se mettre sous la dent !

Triste réalité que de constater l’inaction des gouvernements successifs et le manque de volonté affichée pour régler ces situations insupportables !

Le 28 novembre 2018 Force Ouvrière, dans le cadre d’une grande intersyndicale regroupant associations et syndicats dénonçait déjà la situation des personnes âgées dans les Ehpad. Ainsi plus de 450 représentants syndicaux FO s’étaient donné rendez-vous au siège de la Confédération pour une conférence sur ce secteur en très grande difficulté. Après de nombreux rapports, commissions, études et groupes de travail rien n’a changé ; la prise en charge des résidents est toujours aussi indigne, les conditions de travail aussi destructrices,
les effectifs promis par le gouvernement toujours aussi absents !

Quant à la psychiatrie, depuis de nombreux mois nous alertons sur la situation très dégradée que vivent les personnels dans ces structures, manque de moyens humains, réduction de l’offre de soins, manque d’attractivité du secteur. La seule réponse de ce gouvernement demeure la création des Infirmiers en Pratiques Avancées. Autrement dit : cela équivaut à vouloir construire la toiture, alors que les fondations sont à la fois instables et précaires.

La Fédération FO des Services Publics et de Santé ne peut se résigner à accepter cette situation.

C’est pourquoi afin d’organiser le rapport de force et exercer la pression nécessaire au changement de politique, FO organise le 1er février une nouvelle conférence sur l’état du milieu hospitalier, des secteurs, de la santé, du social et du médico-social. 350 représentants de toute la France seront présents au siège de la Confédération FO, Avenue du Maine à Paris pour faire un nouveau constat de la situation, exposer leurs revendications et élaborer les solutions en termes de stratégie syndicale.

La presse y est bien entendue la bienvenue et même cordialement invitée pour entendre les participants et enrichir sa connaissance du sujet.

Comme depuis toujours la Fédération FO-SPSS continuera de se battre pour faire entendre ses revendications et amener le gouvernement à agir concrètement plutôt que déployer par des annonces sans lendemain une énième réaction de façade.

Services publics et de Santé Secrétaire général