Alerte :
Du 30 mai au 3 juin 2022 : XXVe Congrès confédéral à Rouen

Réaction de Force Ouvrière aux propos de la ministre du travail sur l’assurance chômage

Communiqué de FO par Michel Beaugas

HAMILTON/REA

Interrogée ce matin, la ministre du travail a explicité de manière particulièrement limpide les plans du gouvernement pour les demandeurs d’emploi. En effet, la présentation des motivations pour la réforme de l’assurance chômage conforte l’analyse qu’avait faite Force ouvrière : il s’agit bien de diminuer les droits afin de contraindre les demandeurs d’emploi à reprendre n’importe quel emploi, à n’importe quel prix et dans n’importe quelles conditions.

Si l’assurance chômage, ce n’est pas un métier, la précarité ne peut pas non plus être un métier. Une telle logique conduit à exonérer, tant le gouvernement que les employeurs, à devoir faire en sorte d’améliorer la qualité des emplois et leurs rémunérations ainsi que l’accès aux formations requises.

Dans cette logique de multiplication des emplois atypiques, mal rémunérés, à temps souvent partiel, voire très partiel, ce n’est pas un emploi mais plusieurs que devront reprendre les demandeurs d’emploi. En outre, avec la réforme à venir, les demandeurs d’emploi ne pourront plus cumuler l’indemnisation et la reprise d’un emploi. Ainsi, les 700 000 offres d’emploi évoquées par la ministre paraissent bien dérisoires, en regard des 6,5 millions de personnes toujours inscrites à Pôle emploi, indemnisés ou non.

Les nouvelles règles de calcul de l’indemnisation chômage prévue pour le 1er avril 2020 plongeront de nombreux demandeurs d’emploi dans la pauvreté, alors même que ce taux a déjà augmenté très rapidement en 2018.

Force Ouvrière rappelle son opposition à une réforme particulièrement injuste et inutile.

FO réaffirme que la réponse passe par des politiques économiques qui garantissent des emplois pérennes et de qualités avec des salaires décents, de l’entrée dans la vie active à la retraite.

Michel Beaugas Secrétaire confédéral au Secteur de l’Emploi et des retraites

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Barème des prud’hommes : réaction de Force Ouvrière

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Frédéric Souillot, Secrétaire général de Force Ouvrière

La décision rendue ce jour par la Cour de cassation concernant le barème des indemnités prud’homales n’entame en rien le bien-fondé de la contestation portée par FO au regard de la convention 158 de l’OIT. FO renouvelle sa ferme opposition à ce barème impératif, destiné principalement à sécuriser les employeurs. Pour FO, la réparation doit, en toutes circonstances, être à la hauteur du préjudice réellement subi par le salarié et le juge doit pouvoir disposer d’une totale liberté pour fixer le montant des dommages et intérêts.

Pour la libération immédiate des syndicalistes biélorusses !

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Secteur Europe - International

La Confédération Force Ouvrière (FO) a pris connaissance de l’arrestation et de la mise en détention le 19 avril 2022, d’au moins quatorze syndicalistes et leaders syndicaux biélorusses, notamment de la confédération biélorusse BKDP – dont son président Aliaksandr Yarashuk et vice-président Siarhei Antusevich - affiliée à la Confédération Syndicale Internationale (CSI), et de plusieurs de ses fédérations.