Revue de presse

Refonte des régions : Treize à la douzaine et éconocroques à la découpe

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Le passage de 22 régions à 13 doit être formellement voté le 29 novembre par l’Assemblée nationale. Non sans avoir été l’objet de nombreux débats et de critiques largement répercutés dans les médias, qui se sont penchés non seulement sur les préoccupations identitaires mais aussi sur les aspects économiques, pour ne pas dire comptables.

L’Est Républicain
« Comme un lot de consolation pour apaiser le courroux des élus alsaciens d’opposition, l’idée que Strasbourg devienne la capitale de la future grande région Alsace-Lorraine Champagne-Ardenne (ALCA) fait son chemin. L’idée émise par le ministre de l’Intérieur à la veille de l’adoption dans la nuit de mercredi à jeudi par les députés d’une France à 13 régions, a été acceptée à l’unanimité et votée dans un amendement ». Bref, ils ont eu l’Alsace-Lorraine.

Les Dernières Nouvelles d’Alsace
Après la désignation de Strasbourg comme capitale de la future ALCA, des élus de Metz, qui avait des velléités pour prendre ce titre, réclament « en échange le siège d’une future assemblée régionale ». Pour eux, « il est absolument hors de question » que l’agglomération messine « perde de nouveaux emplois publics, alors même que les engagements de l’État pour compenser la perte de 5000 emplois dans le cadre des restructurations militaires depuis 2008 "n’ont toujours pas été honorés", ont-ils insisté. » La refonte des régions : combien de divisions ?

Le Courrier picard
Au nord, on résiste toujours : un député tentant « une dernière fois, de promouvoir une Picardie maintenue dans ses frontières actuelles, mais avec une fusion des quatre collectivités picardes (les trois Départements et la Région) » explique que c’est le « seul moyen de réaliser les économies mises en avant par le gouvernement pour justifier cette réforme. Dans le cas d’une fusion des deux régions, il est probable, non seulement qu’il n’y ait pas d’économie, mais au contraire des dépenses supplémentaires… ».

Sud Ouest
« Les administrations, mais aussi de nombreuses organisations, vont devoir s’adapter aux nouvelles frontières des régions. Pour l’instant, tout est flou ». L’hexagonale du flou ? Mais, « quel impact sur les effectifs ? Les mêmes questions se posent un peu partout, avec presque toujours des interrogations sur l’évolution des effectifs... ». Le nombre de régions diminuent et les effectifs aussi ?

Le Dauphiné
Les régions auraient-elles été redécoupées à la règle à calculer ? Les députés « examineront en décembre le deuxième texte de la réforme qui portera sur la clarification et la réattribution de compétences entre les collectivités et sur l’attribution des ressources avec en toile de fond la baisse des dotations (11 milliards). À toutes les collectivités, le gouvernement demandera des économies, des mutualisations de services et surtout d’effectifs, des renoncements à des actions ». Ce n’est plus une refonte mais une débâcle.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Lundi 23 octobre de 08h00 à 08h15

    Public Sénat
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Public Sénat dans l’émission « Territoires d’Infos (...)
  • Lundi 23 octobre de 19h30 à 20h00

    BFM TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Laurent Neumann sur BFM TV.