Restructuration chez Airbus Defence & Space : des suppressions de postes en hausse

Emploi et Salaires par Métaux

© Lydie LECARPENTIER/REA

Communiqué de FO Métaux

La Fédération FO de la Métallurgie a pris acte de la mise à jour des annonces de restructuration relatives à l’activité spatiale et de défense du groupe Airbus, avec pour conséquence la suppression de 2 665 postes, dont 464 pour la France. Pour FO Métaux, plus que jamais au travers de la crise que nous traversons, l’emploi doit rester une priorité.

La Direction du groupe justifie cette augmentation de 60 postes pour la France par les conséquences de la crise Covid-19 mais surtout suite à la revue de portefeuille des activités Connected Intelligence (particulièrement l’imagerie par satellites et les services géospatiaux).

La Fédération FO de la Métallurgie rappelle l’intérêt stratégique, voire de souveraineté nationale et européenne, de ce secteur en partie institutionnel et militaire, notamment avec le SCAF. L’État actionnaire et client, conformément à ses ambitions affirmées, doit jouer tout son rôle pour protéger et pérenniser ces activités et ces savoir-faire en France avec un rayonnement européen et mondial. Cela inclut de soutenir des budgets de R&D/R&T ambitieux sur le moyen/long terme.

Les enjeux du futur, en termes d’exploration spatiale, de communications sécurisées, de renseignements, d’observation de la Terre et des effets du changement climatique sont ambitieux mais indispensables pour réussir notamment la transition écologique voulue par la France et l’Europe. Cela nécessite des investissements institutionnels et militaires conséquents et durables.

Le groupe Airbus subit déjà de plein fouet la crise actuelle au travers de son activité principale dans l’aviation commerciale. Les activités spatiales et de défense devraient ainsi plutôt être renforcées. Il convient donc d’être prudent sur l’emploi afin de permettre à cette division de gagner des parts de marché. Le maintien des compétences doit être une priorité.

La Fédération FO de la Métallurgie exige des dirigeants du groupe Airbus une vigilance particulière sur la gestion prévisionnelle de l’emploi pour Airbus Defence & Space. Au vu de ces considérations, FO Métaux n’acceptera aucune forme de licenciements contraints et participera, si besoin, à la mise en application de mesures négociées dans le cadre du dialogue social, avec pour objectif de préserver les compétences et de défendre les intérêts des salariés.

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet