Retraite complémentaire Agirc et Arrco : les paramètres 2015

Lettre @ Secteur Retraites du 27 mars 2015 – N°84 par Secteur Retraites

Les partenaires sociaux gestionnaires des régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco, réunis en Conseil d’administration respectivement les 11 et 12 mars 2015, ont pris les décisions suivantes sur les paramètres techniques des régimes :

  Agirc Arrco
Valeurs du point 0,4352 € 1,2513 €
Salaires de référence  5,3075 € 15,2589 €

Dans un contexte de dégradation des comptes des régimes en raison d’une croissance économique très faible, l’Accord du 13 mars 2013 a prévu, concernant les exercices 2014 et 2015, que la valeur de service des points Agirc et Arrco devrait être établie « en fonction de l’évolution moyenne des prix hors tabac, moins 1 point, sans pouvoir diminuer en valeur absolue ». La prévision d’inflation contenue dans la Loi de Financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2015 étant de 0,9 %, les partenaires sociaux ont fait jouer la clause de sauvegarde prévue dans l’Accord qui indique que le taux ne peut être inférieur à 0 %. Les deux valeurs du point restent ainsi maintenues à leur niveau de l’an passé. Concernant les valeurs de salaires de référence (ou prix d’achat du point) des deux régimes, l’Accord du 13 mars 2013 stipule que ceux-ci sont fixés en 2015 dans les mêmes conditions que les valeurs de point.

 Circulaire Arrco N°2015-1-DT et circulaire Agirc N°2015-1-DT du 13 mars 2015

Sur le même sujet

Pascal Pavageau, Secrétaire général de Force Ouvrière : « Il est temps qu’on nous montre ce que sera cette retraite par point »

France Inter le 21 août 2018 par Pascal Pavageau

« Pascal Pavageau, secrétaire général de Force Ouvrière est l’invité du grand entretien à 8h20. Pascal Pavageau rencontrera le 30 août Édouard Philippe. Les principaux leaders syndicaux et patronaux seront tous reçus séparément par le Premier ministre à la fin du mois. » (France Inter)

Retraites - Yves Veyrier, Secrétaire général de FO : « Ce projet de régime unique par points est une erreur historique »

Public Sénat le 14 janvier 2020

« “On venait de recevoir le texte du projet de loi dans la nuit. Jusqu’à maintenant nous n’avions que des grandes formules, sur un système plus simple, plus juste, etc. Nous demandions à ce qu’au moins il y ait une pause dans le processus d’adoption du projet de loi. On ne nous l’a pas accordée” déplore Yves Veyrier. » Public Sénat