Retraites complémentaires : entrée en vigueur de l’accord de 2015

Retraite par Secteur Retraites

L’accord national interprofessionnel de 2015 sur les retraites complémentaires Agirc-Arrco que Force Ouvrière a refusé de signer, et a vivement dénoncé, comprenait différentes mesures, dont certaines sont entrées en vigueur le 1er janvier dernier.

Il s’agit de la création d’un régime unifié de retraite complémentaire, autrement dit la fusion Agirc Arrco.

Il s’agit aussi de l’augmentation des taux de cotisation, contractuels mais aussi du taux d’appel qui ne génère pas de points pour le futur retraité.

Cet accord prévoyait également dans son article 12 le dispositif des « coefficients de solidarité », entrés en vigueur à compter du 1er janvier 2019, contre lesquels notre organisation s’est battue.

En effet, il s’agit d’un abattement de 10% appliqué pendant 3 ans sur la pension de retraite d’un assuré, remplissant au moment de la liquidation de sa retraite les conditions du taux plein.

 Voir en ligne  : Accord national interprofessionnel du 30 octobre 2015 relatif aux retraites complémentaires AGIRC-ARRCO-AGFF

Sur le même sujet

La négociation de la dernière chance

Retraite par Jean-Claude Mailly

Nous sommes à moins d’un mois de ce qui devrait être la dernière séance de négociations sur les retraites complémentaires. Si les deux régimes (Arrco et Agirc) ont encore des réserves importantes (dont l’Arrco), ils connaissent des difficultés financières certes liées au vieillissement de la population (...)

Statut des cadres : la négociation sur les rails

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

La négociation sur le statut des cadres, rendue obligatoire par la disparition programmée de l’Agirc, leur caisse de retraite spécifique, s’ouvre ce 21 décembre. Objectif : aboutir à une redéfinition de l’encadrement. FO demande un renforcement des droits de ces salariés et la reconnaissance de toutes leurs spécificités.

Yves Veyrier, secrétaire général de FO : « J’invite et j’appelle solennellement à ce que le premier ministre appuie sur le bouton stop »

BFM Business le 7 janvier 2020 par Yves Veyrier

« Ce mardi 7 janvier, Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière, est revenu sur les "compromis" qu’Édouard Philippe était prêt à faire au sujet de la réforme des retraites dans l’émission Good Morning Business présentée par Christophe Jakubyszyn et Hedwige Chevrillon. » BFM Business

Protection sociale, le gouvernement veut amputer des budgets qu’il ne maîtrise pas

Paritarisme par Mathieu Lapprand

Dans le plan global d’économies de 50 milliards d’euros présenté par le gouvernement figurent 11 milliards d’euros d’économies sur « les dépenses de protection sociale ». Au passage, on notera que Bercy présente ses cadeaux au patronat comme des « soutiens à l’investissement », tandis que la protection sociale est considérée comme une dépense.