Réunion préparatoire à l’ouverture d’une négociation sur la santé au travail

Communiqué de FO par Serge Legagnoa

HAMILTON/REA Première réunion au Medef des partenaires sociaux pour relancer la négociation sur la santé au travail

La première réunion préparatoire en vue d’une ouverture de négociation interprofessionnelle sur la santé au travail s’est tenue la mardi 4 février en présence des organisations patronales et des organisations syndicales représentatives au niveau national.

Force Ouvrière a réaffirmé sa ferme volonté d’une telle négociation interprofessionnelle sur le sujet majeur que représente la santé au travail. Pour FO, il revient aux acteurs sociaux, organisations syndicales de salariés et organisations patronales de s’emparer de ce sujet afin de concrétiser une négociation paritaire permettant une véritable amélioration des conditions de travail pour tous les travailleurs.

Pour Force Ouvrière, la prévention doit être au cœur des discussions. Des mesures et un cadre interprofessionnel doivent ouvrir la voie à une traduction concrète au sein des branches professionnelles, afin d’être au plus près des réalités des différents métiers, et ainsi préserver efficacement la santé et la sécurité de tous les salariés.

Quatre dates de réunion paritaire ont d’ores et déjà été fixées : les 04 et 24 mars, le 21 avril et le 19 mai.

Serge Legagnoa Secrétaire confédéral au Secteur de la Protection Sociale Collective

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Une victoire juridique européenne contre le plafonnement des indemnités : bonne nouvelle pour les travailleurs français !

Communiqué de FO par Frédéric Souillot, Marjorie Alexandre

Le syndicat italien CGIL a obtenu gain de cause devant le Comité Européen des Droits Sociaux (CEDS) – organe officiel chargé d’interpréter la Charte Sociale Européenne – dans une décision publiée le 11 février dernier contre le plafonnement des indemnités pour licenciement injustifié introduit par le Jobs Act – une réforme du droit du travail italien de 2015 – similaire au plafonnement français introduit par les ordonnances travail de septembre 2017.

Privatisation du paiement de l’impôt !

Communiqué de FO par Nathalie Homand

Suite à l’obligation du paiement en ligne sur Internet pour tout impôt supérieur à 300 € et l’interdiction de régler en espèces dans certaines trésoreries, les contribuables pourront bientôt acquitter leurs impôts, taxes ou même factures de cantines dans plus de 600 bureaux de tabac dans certains départements pour la phase expérimentale.