Santé des salariés, une autre victime de la loi Travail

Emploi et Salaires par Mathieu Lapprand

Article publié dans le Dossier Loi Travail

Déqualification de la prise en charge, espacement des visites, la médecine du travail passe également sous les fourches Caudines du texte de loi. Celui-ci ne prévoit plus qu’une « visite d’information et de prévention » après l’embauche et dans un délai qui n’est pas encore fixé. Seuls les salariés affectés à un poste « à risque » bénéficieront d’une visite d’embauche réalisée par un médecin.

Les modalités comme la périodicité du suivi médical seront ensuite déterminées par les conditions de travail, l’âge, l’état de santé du travailleur et les risques auxquels il est exposé. Mais qui fixera ces critères ? Le texte de loi a malencontreusement omis de le préciser… 

Mathieu Lapprand Journaliste à L’inFO militante

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

SNCF : Le train de la grève ne s’arrête pas

Emploi et Salaires par Evelyne Salamero

Les cheminots entrent cette semaine en grève reconductible à l’appel cette fois de toutes les organisations syndicales (hormis la CFDT), et plus seulement de la fédération FO et de Sud Rail. Les fédérations CGT et UNSA ont finalement annoncé le 24 mai qu’elles appelaient aussi à une grève (...)

Cheminots : pourquoi la grève ne s’est pas arrêtée

Eclairage par Evelyne Salamero

La grève à la SNCF a été reconduite pour le jeudi 9 juin dans les assemblées générales de cheminots en Ile-de-France et dans de nombreuses régions, à l’appel de FO, de Sud et de la CGT. Le taux de grévistes dépasserait les 50% chez les personnels roulants (conducteurs et contrôleurs). La CFDT prétend avoir obtenu un recul du gouvernement et de la direction de la SNCF. Qu’en est-il ?

Loi Travail : une loi entachée de son caractère antidémocratique

Communiqué de FO

FO dénonce l’adoption de la loi Travail par le recours, une nouvelle fois, à l’article 49.3 de la constitution permettant de passer outre le débat et le vote de l’assemblée nationale.
FO estime, qui plus est, que le contexte lié aux attentats et le débat en cours au parlement sur la (...)

Interdiction de manifester contre la loi travail : Halte à l’autoritarisme

Emploi et Salaires par Union des Cadres et Ingénieurs

Une fois de plus le gouvernement fait le choix de l’autoritarisme. En interdisant la manifestation contre la loi travail prévue ce jeudi 23 juin, il porte délibérément atteinte à une liberté fondamentale. Prenant notamment comme prétexte la fatigue réelle des forces de l’ordre actuellement sur tous les fronts, le gouvernement laisse entendre qu’il n’a plus aucune autre force que l’interdiction.