Scopelec : le combat pour la survie

Fédération FO Métaux par Métaux

Communiqué de FO Métaux

Les salariés de Scopelec manifesteront avec le soutien de la Fédération FO de la métallurgie vendredi 23 septembre devant le ministère de l’Economie pour exiger des pouvoirs publics une solution permettant à la première SCOP de France d’éviter le naufrage.

Avec ses 3 800 salariés, cette société coopérative spécialisée dans le déploiement d’infrastructures de télécommunications sur l’ensemble du territoire national est en danger de mort depuis novembre 2021. A cette époque, l’opérateur Orange, dont elle est le premier partenaire, a décidé de ne pas renouveler un marché d’exploitation et de maintenance des réseaux télécoms à hauteur de 150 millions d’euros annuels.

Cette décision brutale, contre laquelle les salariés et notre Fédération se battent depuis le premier jour, ne menace pas seulement plus de la moitié des emplois de Scopelec mais aussi l’avenir de toute la coopérative. Elle compromet également l’installation de la fibre optique dans notre pays et promet une dégradation inéluctable du réseau.
En procédure de sauvegarde depuis le mois de mars, les salariés de Scopelec constatent avec désarroi que les promesses d’Orange formulées lors de la campagne présidentielle de 2022 sous la pression du gouvernement n’étaient que poudre aux yeux, l’opérateur ayant décidé la veille de l’audience du tribunal le 15 septembre dernier de revenir sur ses engagements de soutenir son sous-traitant dans sa restructuration.

Déterminés à se battre jusqu’au bout, alors qu’il ne reste plus que sept jours pour trouver une solution financière, les salariés de Scopelec seront devant Bercy ce vendredi pour demander au gouvernement de prendre ses responsabilités, bien décidés à tout faire pour éviter le placement en redressement judiciaire de leur Scop, et sa future mise à mort.

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet