Sécu : une réduction du déficit qui tombe à pic

Sécurité sociale par Françoise Lambert, journaliste L’inFO militante

Le déficit de la Sécu est en baisse, s’établissant à 9,7 milliards en 2014. © Michel GAILLARD / REA

Le gouvernement se félicite d’un déficit inférieur aux prévisions. Les administrateurs de la Sécu n’ont eu aucune information sur des chiffres provisoires, rendus publics à la veille des départementales.

Le fait est plutôt inhabituel. Le 17 mars, le gouvernement a sorti de son chapeau des chiffres provisoires faisant état d’une réduction du déficit de la Sécurité sociale. Les comptes de l’organisme sont d’ordinaire produits deux fois l’an, avant l’été et à l’automne lors de la présentation du projet de loi de financement de la Sécu, à l’issue d’une réunion de la Commission des comptes.

Cette année donc, quelques jours avant le premier tour des élections départementales, les ministres des Finances, des Affaires sociales et du Budget se félicitaient dans un communiqué commun de « résultats nettement meilleurs que les prévisions ». Le déficit du régime général de la Sécurité sociale s’établit ainsi à 9,7 milliards en 2014 au lieu de 11,7 milliards – soit 2 milliards de moins qu’initialement prévu par le gouvernement.

Baisse des dépenses ou hausse des recettes ?

« Les administrateurs de la Sécurité sociale n’ont pas eu d’informations », indique Jocelyne Marmande, Secrétaire confédérale FO chargée de la protection sociale. « Nous sommes ravis d’apprendre que le déficit baisse, mais s’agit-il d’une baisse des dépenses ou d’une hausse des recettes ? » La question sera certainement abordée lors du prochain conseil de la CNAM le 16 avril. « Par ailleurs, relève Jocelyne Marmande, l’affichage d’un déficit de la Sécu réduit tombe à point nommé au moment où Bruxelles demande des efforts supplémentaires à la France dans la réduction de ses déficits. » 

Éclairage : Comment se répartit la réduction annoncée
Le régime général de la Sécurité sociale est composé des branches maladie, famille, vieillesse et accidents du travail-maladies professionnelles (AT-MP). Selon les chiffres diffusés par le gouvernement, l’Assurance maladie bénéficie d’une réduction de son déficit de 7,3 à 6,5 milliards d’euros en 2014 par rapport aux prévisions initiales, l’Assurance vieillesse de 1,6 à 1,2 milliard et la famille de 2,9 à 2,7 milliards. La branche AT-MP sera excédentaire de 700 millions et non de 200 millions.

Sur le même sujet

Un projet de loi examiné à couteaux tirés

Sécurité sociale

L’examen par l’Assemblée nationale du projet de loi de financement rectificative de la Sécurité sociale pour 2014 s’est achevé le 2 juillet après des débats houleux.