SNCF : Le train de la grève ne s’arrête pas

Emploi et Salaires par Evelyne Salamero

Article publié dans le Dossier Loi Travail
Le 26 mai, les cheminots de la gare Saint-Lazare sont venus en nombre au défilé parisien. © Nicolas TAVERNIER / REA

Les cheminots entrent cette semaine en grève reconductible à l’appel cette fois de toutes les organisations syndicales (hormis la CFDT), et plus seulement de la fédération FO et de Sud Rail. Les fédérations CGT et UNSA ont finalement annoncé le 24 mai qu’elles appelaient aussi à une grève reconductible à partir du 31 mai.

Les cheminots refusent le nivellement par le bas de leurs conditions de travail au travers d’une nouvelle réglementation minimale (décret socle présenté par le gouvernement en application de la réforme ferroviaire) que la nouvelle convention collective n’améliore même pas. Pour FO, ainsi que Sud Rail et la CGT, il s’agit de la même logique que celle de la loi Travail, d’où leur appel à se mobiliser aussi pour son retrait.

Evelyne Salamero Ex-Journaliste à L’inFO militante

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

La négociation collective, l’autre victime de la loi Travail

Dossier Loi Travail par Mathieu Lapprand

Alors que le gouvernement se prévaut du « dialogue social », par nombre de dispositions éclatées dans plusieurs articles de l’avant-projet de la loi Travail c’est aussi la négociation collective qui serait victime de ce texte.
Tout d’abord par le référendum, qui permettrait de faire (...)

Le gouvernement pratique le dialogue de sourd !

Communiqué commun CGT – FO – FSU – Solidaires – UNEF – FIDL – UNL

Massive, dynamique, combattive, revendicative, la manifestation nationale unitaire d’hier à Paris et en province est une grande réussite. Elle illustre la détermination sans faille des salarié-e-s, des privé-e-s d’emploi, des jeunes et des retraité-e-s à gagner le retrait du projet de loi (...)